Après le livre du 28/11/2017

image podcast

programme de la journée

Spécial Salon du livre et de la presse jeunesse à Montreuil, avec Christina Lumineau, co-fondatrice de Laplikili, une maison d’édition jeunesse de livres enrichis.

Notre coup de coeur est le très beau Manuel d’exil, comment réussir son exil en 35 leçons, de Vélibor Colic, qui vient de paraître au format poche, chez Folio, et qui est disponible au format numérique.

À la veille de l’ouverture du 33e Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, nous avons voulu vous faire découvrir l’offre de livre jeunesse enrichi proposée par Laplikili. Fondée en janvier 2017 par Christina Lumineau et Yohan Reversat, Laplikili a publié en octobre dernier son premier livre enrichi Ulysse et le grimoire de l’univers. Christina Lumineau est avec nous pour nous faire découvrir la maison, sa spécificité et son premier livre publié.

Ulysse et le grimoire de l’univers est disponible dans toutes les librairies sur simple demande.

Découvrez le livre et ses spécificités ici

 

 

Notre coup de coeur :

Le narrateur de Manuel d’exil a fui la Bosnie pour déserter la guerre. En 1992, il arrive à Rennes « avec 3 mots de français : Jean, Paul et Sartre ». Il décrit son parcours de migrant jusqu’en l’an 2000. C’est drôle, émouvant et c’est aussi une sacrée claque. Un livre d’une extrême richesse.

Manuel d’exil, comment réussir son exil en 35 leçons, de Vélibor Colic vient de paraître au format poche, chez Folio, et qui est disponible au format numérique.

 

 

 

 

 

 

 

La 4e édition du Baromètre de l’offre de livres numériques en France a été publiée début octobre par KPMG.

Il est le fruit d’une enquête enquête menée entre mars et juin 2017 auprès de 141 maisons d’édition réparties sur tout le territoire français, dont 81 ont répondu.

  • Le livre numérique numérique se développe lentement : en 2017, près de 70 % des éditeurs proposent une offre de livres numériques.
  • Parmi les secteurs éditoriaux qui proposent une offre numérique : les éditeurs de BD sont  100 % à offrir une offre numérique, devant ceux de littérature et d’essais à 84 %, ceux du scolaire, les sciences et les dictionnaire à 73 %. Avec seulement 18 % d’éditeurs qui proposent une offre numérique, le beau livre ferme la marche.
  • Le catalogue des livres numériques s’enrichit : 80 % des nouveautés sont disponibles dans ce format, 70 % du fonds récent (1 à 5 ans) et 51 % du fonds ancien.
  • Si 1/3 des éditeurs réalisent un chiffre d’affaires (CA) numérique représentant 2 à 3 % de leur CA total, ils sont plus nombreux à réaliser un chiffre d’affaires numérique entre 4 et 10 % de leur CA total. En termes de CA généré par l’offre digitale, la BD devance la jeunesse et la littérature générale.
  • Parmi les trois plus fortes motivations qui encouragent les éditeurs à réaliser des livres numériques, la possibilité d’atteindre un nouveau lectorat arrive en tête, suivi d’une meilleure rentabilité et de la faculté de rééditer des ouvrages anciens.