Dialogue du 24/07/2021

image podcast

LE XXIé  SIECLE DU CHRISTIANISME

Professeur des Universités à Sciences Po, le politologue Dominique Reynié dirige la Fondation pour l’innovation politique,un think tank libéral, progressiste et européen

Dans l’ouvrage « Le XXIé siècle du christianime »(éditions du Cerf), publié sous sa direction , il a réuni dix intellectuels spécialistes  du catholicisme,du protestantisme et de l’ orthodoxie pour dresser un   panorama    et décrypter  pourquoi et comment notre héritage dessine notre avenir.

Dominique Reynié  évoque la question du lien entre religion et politique  Pour lui,  la séparation du politique et de religieux  se trouve aujourd’hui menacée sous la pression du théologico-politique  et par des  pouvoirs laics mais totalitaires.

Il souligne que » la religion  demeure une dimension essentielle de l’humanité ».Il  constate ,à rebours d’une idée répandue en France, la permanence du fait religieux mais aussi  son  expansion, au moins sur le plan démographique.Selon une étude du Pew Research Center en 2017, 84% des habitants de la planète déclarent une affiliation religieuse.Les chrétiens constituent le groupe le plus important ,suivi par les musulmans.  Aucune religion n’est épargnée par la persécution mais   la religion la plus persécutée est le    christianisme.La  situation des  chrétiens d’ Orient est  particulièrement tragique,  le  christianisme    risquant de disparaitre     sur les lieux qui vont vu  naitre , comme    en prévient   Jean-François  Colosimo  dans ce livre.

Pour Dominique Reynié, la culture chrétienne et la culture  démocratique sont liées  et le destin de l’une affecte celui de l’autre.Il nous en explique les raisons.

Face aux enjeux cruciaux  de l’humanité  et aux  questions  sociétales,de  bioethique,      d’écologie    , les religions      peuvent etre appelées à  exprimer leurs  positions   dans l’espace public,mais elles doivent rester séparées du pouvoir. Elles   peuvent        jouer un role de  vigie  de la République , comme les protestants y ont été invités par Emmanuel Macron en  2017, année du   500é anniversaire de la Réforme .

programme de la journée