Enfantillages du 26/12/2018

image podcast

programme de la journée

Le magazine des livres pour enfants.

 

photo catherine grive
Catherine GRIVE est l’invitée d’Enfantillages.
Photo Cédric Porte

 

 

La rencontre a eu lieu chez Catherine GRIVE, sous les toits, dans son petit appartement germanopratin où l’on est accueilli chaleureusement par une harmonie de livres, tableaux et beaux objets.
Conversation soudainement interrompue par la vision surprenante, dans l’encadrement de la fenêtre, d’un drôle de ballet de jeunes hommes harnachés. Des cordistes en train de nettoyer les gouttières…

Catherine GRIVE est auteure. Elle écrit à la fois pour les adultes et pour la jeunesse. Elle a signé une quarantaine de livres. Avant cela, elle a travaillé dans la pub, la traduction et à la radio.

C’est une écrivaine de l’adolescence. D’allure juvénile elle-même, elle excelle à se glisser dans la peau de ces jeunes filles, encore enfants mais sur le point de basculer vers la personne qu’elles seront demain. Elle dit, avec humour et gravité, la fragilité et l’intensité de cet âge.

Ses personnages sont souvent des « tomboys », la dégaine androgyne en slim et sweat, la poitrine plate sous le blouson fétiche, peu d’appétit pour les discussions de filles autour des garçons. Les commerçants leur donnent du « jeune homme ».
Parfois, l’héroïne a l’impression que son monde va s’écrouler. Alors, il lui faut très vite serrer très fort ses parents pour sentir « leur odeur – notre odeur – synthétisée par les mêmes chromosomes à l’origine de notre sang, de notre peau, de nos entrailles ».
Car qu’est-ce qu’une famille ? « Jusqu’où papa peut-il m’aimer ? Peut-il m’aimer si je suis bête ? ». Catherine GRIVE ne cesse d’interroger l’amour filial et la parentalité, montrant souvent des pères défaillants ou absents, et des mères toutes puissantes si absorbées qu’elles ignorent le regard subjugué de leur fille.
Elle explore ces thèmes dans ses romans pour ados, comme dans ses albums, car c’est une caractéristique de son œuvre que de décliner une même problématique en différentes tonalités, pour les plus petits et pour les plus grands.

Ses textes sont ancrés dans la réalité. On sent qu’elle s’est documentée sur les chauffeurs routiers, les parloirs, les tutos sur YouTube, les virées de lycéennes chez H&M…

Pourtant, c’est tellement dur parfois de « voir la vie en vrai », de dire les choses, que la communication passe par le mensonge.
Catherine GRIVE peint donc beaucoup de menteuses, d’étourdies qui perdent tout, ou de voleuses, dont on ignore si la prise de risque sera un passage, si, in fine, elles rentreront dans le rang ou si elles resteront toujours un peu border line.

« L’homme est un adolescent diminué », écrit Michel Houellebecq.
Alors, attardons-nous un peu avec Catherine GRIVE dans ces temps où tout est encore possible…
F.D.

 

Chronique des livres de l’invitée

 

La Fille qui mentait pour de vrai de Catherine GRIVE, éditions du ROUERGUE, dès 12 ans.

couv La Fille qui mentait pour de vrai de Catherine GRIVE éditions du ROUERGUE
Son père suédois, chauffeur routier, convoie des marchandises vers l’Arctique. Kimberly, alias Kid, grandit dans son absence, et comme souvent dans les livres de Catherine GRIVE, elle vit au rythme de ses rares lettres. Elle a quinze ans et ne sait pas trop qui elle est, juste qu’elle a « passé l’âge où il suffit d’être soi-même pour être aimée, considérée ? ». Alors elle ment, pour se rendre intéressante, soutient comiquement que George Clooney déteste le café et que Napoléon avait la phobie des souris. Elle ment à tort et à travers, car « dans mentir, il y a je m’en tire ». Un portrait d’adolescente très juste, sur le fil.

 

 

 

 

Bandiya, la fille qui avait sa mère en prison de Catherine GRIVE, éditions FLEURUS, dès 13 ans.

 

 

« J’avais deux ans quand je suis sortie de prison ». Deux ans, l’âge légal pour séparer une femme incarcérée de son enfant. Zoé (la « vie » en grec), 14 ans, alias Bandiya, est issue d’une lignée de
« braqueuses depuis trois générations ». La spécialité des Van Altone, surnommées les Daltone ? Braquer les employés venant livrer des diamants bruts à des ateliers de joaillerie. Bandiya devra-t-elle se conformer à son hérédité, elle, la petite-fille de Gun-Gun, emprisonnée aux Baumettes, à Marseille, où « les rats (ils appellent ça des gaspards) font la taille d’un chat », l’arrière petite-fille de Bob’, la nièce d’Alice et donc la fille de sa mère, « sublime comme un tremblement de terre », pour qui la vie, c’est le risque, quitte à déserter son foyer et son enfant. Alors un samedi sur deux, la gamine de Montmartre prend le train pour Orléans, pour aller « à la maison des mamans », comme elle disait quand elle était petite, hermétique à « la honte d’avoir dans sa vie quelqu’un qui s’est mal conduit » des autres habitués du parloir. Zoé est la seule femme en liberté de la famille et elle est élevée par son père et son grand-père turfistes « de profession ». C’est elle qui choisit pour eux les chevaux gagnants : « Golden Power, Diamant, Eau les mains ». « Je me sens très seule et très forte, en même temps », réalise l’adolescente.

 

 

 

 

 

Concentre-toi de Catherine GRIVE, illustré par Frédérique BERTRAND, aux éditions du ROUERGUE, dès 6 ans.


« Etre là et pas là ». Etre assise près de maman, affairée à la cuisine, et tout d’un coup, s’envoler dans ses pensées, dans le sillage de l’oiseau qui passe dans le ciel. Joli hommage, dans des dessins si poétiques, à l’imagination des enfants. La planche à repasser devient une planche de surf ! La phrase du titre, « concentre-toi », d’abord vécue comme une injonction oppressante, qui empêche l’enfant de décoller, est finalement murmurée comme un doux conseil, pour éviter de trop s’éparpiller et… de se perdre : « une seule chose à la fois » !

 

 

 

La Plus Grande Chance de ma vie de Catherine GRIVE, éditions du ROUERGUE, dès 13 ans.

 

couv la plus grande chance de ma vie

 

Juliette est le « portrait craché » de sa mère. Mêmes pommettes hautes, même détestation du citron, même aura positive. Elle est aussi tout le contraire de son père. « A croire que tu n’es pas ma fille », plaisante-t-il souvent, comme un running gag pas drôle. Un test ADN révèlera les erreurs du passé. Sur fond de Paris post-attentat du Bataclan, ce roman décrit de l’intérieur comment on se sent, à 13 ans, quand on voit son monde s’écrouler.

 

 

Le Mensonge de Catherine GRIVE, illustré par Frédérique BERTRAND, éditions du ROUERGUE, dès 5 ans.

 

 

Quelle ingénieuse trouvaille graphique, d’avoir matérialisé le mensonge par un cercle rouge têtu, obsédant, qui gonfle et se démultiplie jusqu’à envahir tout l’espace mental de la fillette qui l’a proféré. « Est-ce que, après un mensonge, les gens ne vous aiment plus ? », s’interroge-t-elle avec gravité, écrasée qu’elle est par la culpabilité de ne pas avoir dit la vérité. Mais les mots ont bien sûr le pouvoir de défaire ce qu’ils ont noué, et l’enfant, libérée, peut se délester de la parole tronquée. Et se retrouver aussi légère et insouciante qu’un ballon !

 

 

 

Dépêche-toi de Catherine GRIVE, illustré par AKI, éditions SEUIL JEUNESSE, dès 6 ans.

 

 

 

10 fois, 20 fois chaque matin, quasi machinalement, la mère sous pression intime à son enfant si jeune et indolent de se dépêcher. Et si elle mettait à exécution sa promesse de partir sans lui, s’il n’obtempère pas assez vite ? Laissé tout seul dans l’appartement, que ferait-il, qu’imaginerait-il ? L’album explore avec douceur ce temps de suspens, comme un « peek-a-boo » symbolique. Ici ? Partie ? Et si… ?

 

Je suis qui je suis de Catherine GRIVE, éditions du ROUERGUE, dès 12 ans.

 


Raph’ a un chagrin. « Et pas un minus ». Il ne la quitte plus, « comme un vieux chien baveux qui vous donn[e] autant envie de lui caresser la truffe que de le chasser ». Elle essaye de donner le change en clamant qu’elle a « la patate triste » mais ça ne passe pas. Alors, un jour, dans le hall de son immeuble, elle glisse la main pour attraper le courrier de ses voisins. Il y a celui qui reçoit des pubs de compléments capillaires. Celle qui ne saura jamais que son bellâtre brésilien se tue lettre après lettre à lui dire que c’est fini entre eux. Les lettres s’accumulent sous le lit. Se fera-t-elle prendre un jour ? L’ado au prénom épicène décidera-t-elle de son genre ? Avec finesse et humour, l’auteure transcrit parfaitement les doutes et les tentations des ces êtres mi-filles mi-garçons, à cheval entre enfance et adolescence.

 

 

 

 

 

 

Le Bureau des objets perdus de Catherine GRIVE, éditions du ROUERGUE, dès 11 ans.

 

 

 

 

« Il est moins grave de perdre que de se perdre », prévient Romain Gary en exergue. La narratrice a fini par égarer son cher blouson en cuir : « celui qui à la seconde où [elle] l’enfilait [lui] donnait force et confiance en [elle] », comme celui qui le lui avait offert, Tonton Tozzi, l’un « de ces hommes qui partent sans billet de retour ». Comment, sans cet objet transitionnel, vêtement-armure qui lui conférait un peu de la témérité du baroudeur de légende, pourrait-elle « avoir confiance dans la vie, dans la personne qu’[elle] étai[t] aujourd’hui et qu’ [elle] serai[t] demain » ?.

 

Avant Maintenant Après de Catherine GRIVE, illustré par Gilles RAPAPORT, éditions SEUIL JEUNESSE, dès la naissance.

 

 

Adorable petit triptyque, qui dit, dans une grande économie de mots et de traits, comment on ressent l’écoulement du temps qui passe quand on est un petit enfant. Avec toujours beaucoup de tendresse : « Avant, on m’aimait déjà ». « Maintenant, près de moi, quelqu’un m’aime ». « Après, tu m’aimeras toujours ». L’essentiel est dit. Alors l’enfant peut jouer à dérouler le fil. Avant, quand maman était une petite fille… Après, quand on sera une grande personne…

 

 

 

 

 

Des ailes dans le dos de Catherine GRIVE, illustré par Frédérique BERTRAND, éditions du ROUERGUE, dès 6 ans.

 

 

Quand on est amoureux, est-on « obligés de se servir de la même brosse à dents, de se moucher dans le même mouchoir » ?… « Avec son stéthoscope, le médecin va-t-il entendre tous mes secrets ? ». En dix-sept courtes saynettes comme autant de fragments d’un journal intime, on entre dans la tête d’une fillette qui se pose toutes les questions du monde. C’est infiniment poétique, drôle et grave comme le sont les enfants. Les belles images sont au diapason. « Il se passe tant de choses dans mon dos ».

 

 

 

 

 

 

MON LIVRE PREFERE

 

A chaque émission, Rémi nous parle de ce qu’il a lu et aimé.

 

Les Loups-Garous de Thiercelieux Lune Rousse de Silène EDGAR et Paul BEORN éditions CASTELMORE

 

Les Loups-Garous de Thiercelieux : Lune Rousse de Silène EDGAR et Paul BEORN, éditions CASTELMORE, dès 10 ans.
En lien, une adaptation par des amateurs du fameux jeu à l’origine de la novélisation.

 

 

 

 

 

 

 

LE MOT DU PRO

 

LIBRAIRIE NOUVELLE à Asnières-sur-Seine dans les Hauts-de-SeineLIBRAIRIE NOUVELLE à Asnières-sur-Seine dans les Hauts de Seine

 

C’est la dernière émission de 2018. Le moment de faire le point sur la production de l’année. Elura, de la LIBRAIRIE NOUVELLE, à Asnières-sur-Seine, dans les Hauts-de-Seine, nous présente les 4 titres à retenir selon elle.

 

 

Nous sommes là de Oliver JEFFERS, traduit de l’anglais (Irlande), éditions Kaléidoscope, dès 3 ans.

 

couv nous sommes là Oliver JEFFERS éditions Kaléidoscope

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Gristiti de Benji DAVIES, traduit de l’anglais (Royaume-Uni), éditions MILAN, dès 3 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Célèbre Catalogue Walker & Dawn de Davide MOROSINOTTO, traduit de l’italien par Marc LESAGE, collection « Médium », éditions de l’Ecole des Loisirs, dès 11 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Trésor de l’île sans nom de Gilles ABIER, illustré par Mini LUDVIN, éditions POULPE FICTIONS, dès 9 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

Librairie Nouvelle
57 Grande Rue Charles de Gaulle, 92600 Asnières-sur-Seine
01 47 93 06 11

 

 

 

 

 

 

TOUT NOUVEAU TOUT BEAU

 

 

 

 

Mandela

 

 

Mandela aurait eu 100 ans cette année. Sa fille répond aux questions de ses petits-enfants sur Madiba dans Grand-père Mandela de Zazi, Ziwelene et Zindzi MANDELA, illustré par Sean QUALLS, adapté de l’anglais par Laurana Serres-Giardi, éditions RUE DU MONDE, dès 5 ans. Un album émouvant, tout empreint de cet humanisme ubuntu au cœur de la nation arc-en-ciel, dont la devise est « Je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous ».

 

 

 

Le Prix d’Evelyne de Joe HOESTLANDT (illustré par Léo POISSON, éditions du POURQUOI PAS, dès 9 ans) est aussi une histoire forte et vraie, dédicacée « à maman, pour prolonger sa vie ». Le portrait de la fillette malicieuse qu’elle fut, avant d’être cette conteuse fantasque, fruit des amours d’une bretonne et d’un caribéen, figure en page de garde. Le Prix du titre, c’est celui de la meilleure camarade qu’Evelyne avait gagné, n’en déplaise aux préjugés racistes des enfants, au début de l’année, et à ceux des grands, qui eux ont perduré. « J’écris des livres pour réparer », confie l’auteure en fin de volume.

 

 

 

 

Henry et la liberté de Ellen LEVINE (illustré par Kadir NELSON, traduit de l’anglais – Etats-Unis – par Ilona MEYER, éditions DES ELEPHANTS, dès 6 ans), est aussi une histoire vraie. C’est celle de Henry « Box » Brown, esclave américain qui réussit à s’échapper vers le Nord abolitionniste via l’Underground Railroad, sorte de chemin de fer clandestin, en restant enfermé 27 heures dans une caisse en bois ! Un album superbe qui parvient à parler de la traite des Noirs à travers un héros incroyablement positif et courageux.

 

 

 

Cette détermination à être ce que l’on est est, la petite Adé ne l’a pas au départ. Elle est complexée par ses cheveux crépus qui sont Comme un million de papillons noirs, pour reprendre les mots de la grande écrivaine Toni Morrisson dans Délivrances. Jusqu’à ce qu’elle comprenne leur beauté « nappy », natural and happy, aidée par ses coquettes taties et l’huile de coco de maman, dans le joli album de Laura NSAFOU, illustré par Barbara BRUN, éditions CAMBOURAKIS, dès 6 ans.

 

 

 


La fierté noire est la raison d’être de I have a dream, de Jamia WILSON et Andrea PIPPINS, traduit de l’anglais, aux éditions CASTERMAN, dès 7 ans. Dans sa version originale, le livre est titré, d’après la chanson de Nina Simone, « Young, gifted and black », jeune, doué et noir. On y retrouve « 52 icônes noires qui ont marqué l’Histoire », Mandela bien sûr, et Martin Luther King, mais aussi toutes ces femmes et ces hommes, artistes, militants, chercheurs, sportifs, entrepreneurs, qui sont autant de modèles inspirants.

 

 

 

Signalons enfin le documentaire Discrimination – Un Inventaire pour ne plus se taire d’Emma STRACK (illustré par Maria FRADE, éditions LA MARTINIERE JEUNESSE, dès 9 ans), à la couverture ornée d’une main qui rappelle celle de Touche pas à mon pote. Textes courts et illustrations punchy font le point sur toutes les façons de rejeter l’autre pour sa couleur de peau, mais aussi son sexe, son handicap, son âge… la liste est longue. On dit aussi comment agir pour bouger les lignes.

 

 

 

 

Qui suis-je ? Qu’est-ce qui fait peur ? A moi, mais aussi à toi, grand-mère ? Ce sont Les Grandes Questions de William de Constance ØRBECK-NILSSEN, illustré par Akin DUZAKIN, traduit du norvégien par Aude PASQUIER, éditions LA JOIE DE LIRE, dès 8 ans. « Pour quelle raison faudrait-il qu’il joue, s’il préfère réfléchir ? », questionne ce très joli petit opus sur un enfant qui pense et interroge les grands.

 

 

 

 

Quel singulier ouvrage que Se jeter à l’eau de Geneviève CASTERMAN, éditions ESPERLUETE, dès 3 ans ! Il se déplie tel un long accordéon qui montre la piscine municipale comme une métaphore, bien sûr, de « notre mer intérieure ». Etre dans le bain, toucher le fond, garder la tête hors de l’eau… « tout ce qui arrive à la piscine se passe aussi dans la vie », montre ce livre semblable à un plan séquence astucieux aux mille détails, aussi stimulant pour la tête que pour les yeux.

 

 

 

 

C’est sur la terre ferme que Huang Liu, le jeune renard en quête d’illumination de Nicolás ARISPE, évolue. Mais quand a-t-on atteint la sagesse ? Le plus long des chemins (éditions Le Tripode, dès 6 ans), tout empreint de culture chinoise, pose la question.

 

 

 

 

La question ne se pose pas pour le petit héros de Palmir de Gilles BAUM, illustré par Amandine PIU, éditions AMATERRA, dès 5 ans. Il doit partir, « attraper une valise, ne pas la remplir ». La route sera longue mais il faut, toujours, avancer. Patient, confiant…

 

 

 

D’ailleurs, « tout grand voyage commence par un premier pas », nous enseigne la voie du Tao, le très bel album ouvert de Manuel OLLE, illustré par Neus CAAMAÑO, traduit de l’espagnol, éditions PICQUIER JEUNESSE, dès 5 ans. Le sage ne suit pas de traces et pourtant il ne se perd pas. « Le nœud se défera tout seul »

 

 

 

 

 

 

 

 

Terminons avec le clin d’œil de Oh non, pas un livre ! de Stéphanie GUERINEAU (illustré par Mercè GALI, éditions LANGUE AU CHAT, dès 3 ans), une phrase qui a peut-être été prononcée il y a quelques heures sous le sapin. Un album rafraîchissant et irrévérencieux sur le bonheur de lire à deux.

 

Bonne lecture à toutes et à tous !

 

Suivez-nous et écrivez-nous sur Twitter @Enfantillages_ @DutheilFlorence
Ou à Enfantillages100.7@netc.fr
Facebook EnfantillagesL’Emission/Fréquence Protestante

©Florence Dutheil

Au sommaire des autres émissions d’Enfantillages : cliquez sur la date pour écouter !

Au sommaire d’Enfantillages : cliquez sur la date pour écouter !

13/02/2019 → Invité : Michel VAN ZEVEREN

Chronique des livres de l’invité : C’est qui chat ? de Michel VAN ZEVEREN, collection « Pastel », éditions de l’ECOLE DES LOISIRS, dès la naissance. Dessine-moi un petit prince  de Michel VAN ZEVEREN, collection « Pastel », éditions de l’ECOLE DES LOISIRS, dès la naissance. Les Moa Moa de Michel VAN ZEVEREN, collection « Pastel », éditions de l’ECOLE DES LOISIRS, dès 6 ans. Raoul – T’aurais pu prévenir avant de partir… et Raoul – Attendez ! Je suis pressé ! de Michel VAN ZEVEREN, collection «Pastel », éditions de l’ECOLE DES LOISIRS, dès 6 ans. Mais keskeussè keu sa ? de Michel VAN ZEVEREN, collection « Pastel », éditions de l’ECOLE DES LOISIRS, dès 3 ans. Et pourquoi  ? de Michel VAN ZEVEREN, collection « Pastel », éditions de l’ECOLE DES LOISIRS, dès 3 ans.  J’habite ici de Michel VAN ZEVEREN, collection « Pastel », éditions de l’ECOLE DES LOISIRS, dès 3 ans. Pauvre petit chat de Michel VAN ZEVEREN, collection « Pastel », éditions de l’ECOLE DES LOISIRS, dès 3 ans. Comme un petit jaune de Michel VAN ZEVEREN, collection « Pastel », éditions de l’ECOLE DES LOISIRS, dès 3 ans. Je, tu, il m’embête de Michel VAN ZEVEREN, collection « Pastel », éditions de l’ECOLE DES LOISIRS, dès 3 ans. C’est à moi, ça ! de Michel VAN ZEVEREN, collection « Pastel », éditions de l’ECOLE DES LOISIRS, dès 3 ans. C’est pas grave de Michel VAN ZEVEREN, collection « Pastel », éditions de l’ECOLE DES LOISIRS, dès 3 ans. Les Classes vertes de Michel VAN ZEVEREN, collection « Pastel », éditions de l’ECOLE DES LOISIRS, dès 6 ans. Le Dîner de Michel VAN ZEVEREN, collection « Pastel », éditions de l’ECOLE DES LOISIRS, dès 3 ans. Mais que dit l’escargot à chapeau ? de Michel VAN ZEVEREN, collection « Pastel », éditions de l’ECOLE DES LOISIRS, dès 3 ans. Trois courageux petits gorilles de Michel VAN ZEVEREN, collection « Pastel », éditions de l’ECOLE DES LOISIRS, dès 3 ans. Trois courageux petits gorilles de Michel VAN ZEVEREN, collection « Pastel », éditions de l’ECOLE DES LOISIRS, dès 3 ans. 1, 2, 3 petits chats qui savaient compter jusqu’à 3 de Michel VAN ZEVEREN,collection « Pastel », éditions de l’ECOLE DES LOISIRS, dès 3 ans.

Mon livre préféré de Rémi :  L’Enigme de Christophe Colomb d’Anne POUGET,  illustré par Nancy Peña est publié aux éditions Scrinéo, dès 12 ans.

Le micro en balade : Reportage à l’atelier ludique de philosophie et d’art Moshi, animé par Caroline Murgue. Direction la bibliothèque Rainer Maria Rilke, dans le 5e arrondissement de Paris, dans le cadre d’une programmation sur les frontières de la folie des bibliothèques de la ville de Paris.

Tout nouveau tout beau : L’actualité du livre jeunesse : La Lanterne de tonton de WANG Yage, illustré par ZHU Chengliang, traduit du chinois par  YEH Chun-Liang, éditions HONGFEI (dès 6 ans) Nos éclats de miroir de Florence HINCKEL (éditions NATHAN, dès 13 ans) ; Redbone de Christian STAEBLER et Sonia PAOLONI, dessiné par Thibault BALAHY (éditions STEINKIS, dès 13 ans) ; Dix petits garnements d’Amélie CALLOT (réédité aux éditions TOM POCHE, dès 3 ans) ; Un petit square de Paris de Béatrice TANAKA (éditions KANJIL, dès 6 ans) ; L’Autre de Christine BEIGEL (éditions DU POURQUOI PAS, dès 7 ans) ; Loin de Garbo de Sigrid BAFFERT, illustré par Natali FORTIER, livre-disque raconté par Jean-Pierre DARROUSSIN, sur la musique d’Alexis CIESLI, éditions DES BRAQUES.

23/01/2019 → Invité : Rémi COURGEON

portrait de l'auteur Rémi Courgeon

 

Chronique des livres de l’invitéLe Miel de la rue Jean-Moulin de Rémi COURGEON, collection  » Premiers romans », éditions NATHAN, dès 7 ans. Timoto y arrive presque tout seul et Timoto a un meilleur ami de Rémi COURGEON, éditions NATHAN, dès 3 ans. Tiens-toi droite de Rémi COURGEON, éditions MILAN, dès 6 ans. Invisible mais vrai de Rémi COURGEON, collection «  Les albums en or », (réédition) éditions MANGO JEUNESSE, dès 6 ans. Trois jours en plus de Rémi COURGEON, collection «  Les albums en or », éditions MANGO JEUNESSE, dès 3 ans. L’Oizochat et Le Fils caché de l’Oizochat de Rémi COURGEON, éditions MANGO JEUNESSE, dès 6 ans. Passion et Patience de Rémi COURGEON, éditions MILAN, dès 6 ans. Gros chagrin de Rémi COURGEON, éditions TOM’POCHE, dès 3 ans. Cette nuit-là de Rémi COURGEON, éditions MANGO JEUNESSE, dès 3 ans. Blancs comme neige de Rémi COURGEON, éditions MILAN, dès 3 ans. Brindille de Rémi COURGEON, éditions MILAN, dès 3 ans. J’ai mal aux maths d’Elisabeth BRAMI, illustré par Rémi COURGEON,  éditions TALENTS HAUTS, dès 6 ans. Le Mystère Ferdinand de MIM, illustré par Rémi COURGEON éditions MILAN, dès 3 ans.

Mon livre préféré de Rémi : Enigmes au fil de l’Histoire – Résous 25 mystérieuses affaires de Victor ESCANDELL, adapté par Ana GALLO, traduit du catalan et de l’espagnol par Gemma SANJUAN et Mariam CHAIB BABOU, éditions SALTIMBANQUES, dès 6 ans. 

Le micro en balade : Reportage aux Visiteurs du soir du Centre national de la littérature pour la jeunesse à la Bibliothèque nationale de France, une série de rencontres publiques avec les acteurs du monde des livres  – auteurs, scénaristes, illustrateurs, éditeurs, conteurs… Enfantillages est allé écouter l’auteure et illustratrice May ANGELI, virtuose de la gravure sur bois, présentée par son amie la critique, commissaire d’exposition et spécialiste de l’illustration Janine KOTWICA.

Tu nous lis un bout ? Rémi COURGEON nous lit un extrait du Miel de la rue Jean-Moulin.

Tout nouveau tout beau : L’actualité du livre jeunesse : C’est toi ma maman de LILIA, traduit de l’anglais par Caroline FAIT (éditions MANGO JEUNESSE, dès 3 ans)  ; Au temps des cerises de France QUATROMME (illustré par Elsa ORIOL, collection « Bisous de famille », éditions UTOPIQUE, dès 6 ans) ; Papa est en bas de Sophie ADRIANSEN (illustré par Tom HAUGOMAT, éditions NATHAN, dès 10 ans) ; Le Cimetière des mots doux d’Agnès LEDIG (illustré par Frédéric PILOT, éditions ALBIN MICHEL JEUNESSE, dès 5 ans) Le Chevalier au chômaged’Alice BRIERE-HAQUET (illustré par Estelle BILLON-SPAGNOL, éditions FRIMOUSSE, dès 8 ans) ; L’Enfant de la pluie de Sandra LE GUEN et Olivier POG, illustré par Juliette BARBANEGRE, éditions FRIMOUSSE, dès 7 ans ; Be happy ! Mes plus belles comédies musicales de Susie MORGENSTERN, illustré par Sébastien MOURRAIN, livre-disque aux éditions DIDIER JEUNESSE.

09/01/2019 → Invité : Davide CALI 

 

photo auteur illustrateur Davide CALI

 

Chronique des livres de l’invitéPoussin  de Davide CALI, illustré par David MERVEILLE, éditions SARBACANE, dès 6 ans. 10 petits insectes – Retour vers le passé de Davide CALI, dessiné par Vincent PIANINA, éditions SARBACANE, dès 9 ans. 10 petits insectes de Davide CALI, dessiné par Vincent PIANINA, éditions SARBACANE, dès 9 ans. Mon premier (vrai ?) baiser et Mon premier jour de classe de Davide CALI, illustrés par Amélie GRAUX, éditions LITTLE URBAN, dès 6 ans. Les Ravencroft – Tome 1 : Rien n’est comme il semble et Les Ravencroft – Tome 2 : de Davide CALI, illustré par Valentina BRANCATI, couleurs de Fabio Mancini, éditions KRAMIEK, dès 8 ans. 4998 amis de Davide CALIi, illustré par KOTIMI, éditions RUE DU MONDE, dès 5 ans.  Hopper – La Chanson perdue de Lola Pearl de Davide CALI, illustré par Ronan BADEL, collection « Pont des Arts – Les Carnets », éditions de l’ELAN VERT, dès 9 ans.  La Famille Cacacrotte – : Le Musée  et La Famille Cacacrotte – : Le Barbecue de Davide CALI, illustré par Laure DU FAY, éditions AMATERRA, dès 3 ans. Top Car  de Davide CALI, illustré par Sébastien MOURRAIN,  éditions DES ELEPHANTS,  dès 5 ans. Le London Mystery club – Le Loup-Garou de Hyde Park de Davide CALI, illustré par  Yannick ROBERT et London Mystery club – Une Momie dans le métro de Davide CALI, illustré par Annalisa FERRARI, éditions ABC MELODY, dès 6 ans. Cruelle Joëlle – L’intégrale  de Davide CALI, dessiné par NINIE, collection « Les Petits Sarbac’ ‘ », éditions SARBACANE, dès 10 ans. Qui veut jouer avec moi ? de Davide CALI, éditions SARBACANE, dès 3 ans. C’est le chat ! de Davide CALI, illustré par Magali CLAVELET, éditions GALLIMARD JEUNESSE, dès 3 ans. Moi, j’attends de Davide CALI, illustré par Serge BLOCH, coffret collector aux éditions SARBACANE. Dès 3 ans. Monsieur Tomate, prof de maths de Davide CALI, illustré par Popy MATIGOT, éditions SARBACANE, dès 6 ans.  L’Amour ? C’est mathématique ! de Davide CALI, éditions SARBACANE, dès 11 ans. Les Amoureux sont trop bêtes ! de Davide CALI, illustré par Roland GARRIGUE, éditions SARBACANE, dès 6 ans. La Maison qui vole de Davide CALI, illustré par CATARINA SOBRAL, traduit du portugais par Dominique NEDELLEC, éditions LA JOIE DE LIRE, dès 5 ans. Cornélius Holmes et le caniche des Ba(s) kerville de Davide CALI, illustré par Océane MEKLEMBERG, collection « Poids plume », éditions LA PALISSADE, dès 8 ans.  Eléctrico 28 de Davide CALI illustré par Magali LE HUCHE, éditions ABC MELODY, dès 6 ans. Le Grand Livre de la bagarre de Davide CALI, illustré par Serge BLOCH, éditions SARBACANE. Dès 6 ans. J’ai perdu ma classe au musée de Davide CALI, illustré par Benjamin CHAUD, éditions HELIUM, dès 6 ans. L’Ennemi – Un livre pour la paix de Davide CALI, illustré par Serge BLOCH, coédition SARBACANE/AMNESTY INTERNATIONAL. Dès 6 ans. Les Bacon Brothers, retour en Amérique de Davide CALI, illustré par Ronan BADEL, éditions ABC MELODY, dès 6 ans. Quand un éléphant tombe amoureux de Davide CALI, illustré par Alice LOTTI, éditions PASSEPARTOUT, dès 3 ans. Pollen – Une Histoire d’amour de Davide CALI, illustré par Monica BARENGO, éditions PASSEPARTOUT, dès 8 ans.

Mon livre préféré de Rémi :  Les Mystères de l’eau de Blaise HOFMANN, illustré par Rémi FARNOS, éditions LA JOIE DE LIRE, dès 8 ans.

Le micro en balade : Reportage sur la CHARTE des auteurs et illustrateurs jeunesse.

Tout nouveau tout beau :  L’actualité du livre jeunesse : Snowman de Jacques DUQUENNOY, éditions de LA GOUTTIERE, dès la naissance ; L’Emouvantail de Renaud DILLIES, mis en couleurs par Christophe BOUCHARD, éditions de LA GOUTTIERE, dès 4 ans ; Calum ou le bonheur à portée de long nez de Rachel CORENBLIT, illustré par Julie COLOMBET, éditions SARBACANE, dès 5 ans ;Appartement à louer de Lea GOLDBERG, illustré par Anna GRIOT, traduit de l’hébreu par Julien DARMON, éditions ALBIN MICHEL JEUNESSE, dès 4 ans ; Mulysse tête de mule prend la mer de Øyvind TORSETER, traduit du norvégien par Aude PASQUIER, éditions LA JOIE DE LIRE, dès 8 ans ; Le Tour du ciel de Daniel PENNAC et Jean-Claude MORICE, œuvres de Joan MIRO, éditions de la REUNION DES MUSEEES NATIONAUX/CALMANN-LEVY, dès 6 ans ;  Fabuleuses créatures – Retour vers les dragons et les licornes, les griffons et bien d’autres créatures encore de Floortje ZWIGTMAN, illustré par Ludwig VOLBEDA, traduit du néerlandais par Marie-Andrée Pieters, éditions de la REUNION DES MUSEEES NATIONAUX, dès 7 ans ; Nos vies en l’air de Manon FARGETTON, éditions RAGEOT, dès 14 ans.

26/12/2018 → Invitée : Catherine GRIVE

Catherine GRIVE est l’invitée d’Enfantillages.
Photo Cédric Porte

 

Chronique des livres de l’invitéeLa Fille qui mentait pour de vrai de Catherine GRIVE, éditions du ROUERGUE, dès 12 ans. Bandiya, la fille qui avait sa mère en prison de Catherine GRIVE, éditions FLEURUS, dès 13 ans. Concentre-toi de Catherine GRIVE, illustré par Frédérique BERTRAND, aux éditions du ROUERGUE, dès 6 ans. La Plus Grande Chance de ma vie de Catherine GRIVE, éditions du ROUERGUE, dès 13 ans. Le Mensonge de Catherine GRIVE, illustré par Frédérique BERTRAND, éditions du ROUERGUE, dès 5 ans. Dépêche-toi de Catherine GRIVE, illustré par AKI, éditions SEUIL JEUNESSE, dès 6 ans. Je suis qui je suis de Catherine GRIVE, éditions du ROUERGUE, dès 12 ans. Le Bureau des objets perdus de Catherine GRIVE, éditions du ROUERGUE, dès 11 ans. Avant Maintenant Après de Catherine GRIVE, illustré par Gilles RAPAPORT, éditions SEUIL JEUNESSE, dès la naissance. Des ailes dans le dos de Catherine GRIVE, illustré par Frédérique BERTRAND, éditions du ROUERGUE, dès 6 ans.

Mon livre préféré de Rémi : Les Loups-Garous de Thiercelieux : Lune Rousse de Silène EDGAR et Paul BEORN, éditions CASTELMORE, dès 10 ans.

Le micro en balade Reportage : le top 4 des livres de 2018 selon la LIBRAIRIE NOUVELLE d’Asnières.  Nous sommes là de Oliver JEFFERS, traduit de l’anglais (Irlande), éditions Kaléidoscope, dès 3 ans. Le Gristiti de Benji DAVIES, traduit de l’anglais (Royaume-Uni), éditionsMILAN, dès 3 ans. Le Célèbre Catalogue Walker & Dawn de Davide MOROSINOTTO, traduit de l’italien par Marc LESAGE, collection « Médium », éditions de l’Ecole des Loisirs, dès 11 ans. Le Trésor de l’île sans nom de Gilles ABIER, illustré par Mini LUDVIN, éditions POULPE FICTIONS, dès 9 ans.

Tout nouveau tout beau : L’actualité du livre jeunesse : Grand-père Mandela de Zazi, Ziwelene et Zindzi MANDELA, illustré par Sean QUALLS, adapté de l’anglais par Laurana Serres-Giardi, éditions RUE DU MONDE, dès 5 ans ; Le Prix d’Evelyne de Joe HOESTLANDT (illustré par Léo POISSON, éditions du POURQUOI PAS, dès 9 ans) ; Henry et la liberté de Ellen LEVINE (illustré par Kadir NELSON, traduit de l’anglais – Etats-Unis – par Ilona MEYER, éditions DES ELEPHANTS, dès 6 ans) ;Comme un million de papillons noirs de Laura NSAFOU, illustré par Barbara BRUN, éditions CAMBOURAKIS, dès 6 ans ; I have a dream, de Jamia WILSON et Andrea PIPPINS, traduit de l’anglais, éditions CASTERMAN, dès 7 ans ;Discrimination – Un Inventaire pour ne plus se taire d’Emma STRACK (illustré par Maria FRADE, éditions LA MARTINIERE JEUNESSE, dès 9 ans) ; Les Grandes Questions de William de Constance ØRBECK-NILSSEN, illustré par Akin DUZAKIN, traduit du norvégien par Aude PASQUIER, éditions LA JOIE DE LIRE, dès 8 ans ; Se jeter à l’eau de Geneviève CASTERMAN, éditions ESPERLUETE, dès 3 ans ; Le plus long des chemins de Nicolás ARISPE (éditions Le Tripode, dès 6 ans) ;  Tao de Manuel OLLE, illustré par Neus CAAMAÑO, traduit de l’espagnol, éditions PICQUIER JEUNESSE, dès 5 ans; Oh non, pas un livre ! de Stéphanie GUERINEAU (illustré par Mercè GALI, éditions LANGUE AU CHAT, dès 3 ans).

12/12/2018  → Invité : Guillaume DUPRAT

Chronique des livres de l’invité : Le Livre des terres imaginées de Guillaume DUPRAT, SEUIL JEUNESSE, dès 9 ans. Zooptique – Imagine ce que les animaux voient de Guillaume DUPRAT, SEUIL JEUNESSE, dès 6 ans. Univers – Des mondes grecs aux multivers de Guillaume DUPRAT, éditions SALTIMBANQUES, dès 6 ans.

Mon livre préféré de Rémi :  Le Mystère du corps humain de Jan Paul SCHUTTEN, illustré par Floor RIEDER, éditions de l’ECOLE DES LOISIRS, dès 11 ans.

Le mot du pro : Reportage : le top 3 des meilleurs livres à offrir selon Cyrielle, de la librairie LES GUETTEURS DE VENT, à Paris, dans le 11e. Héros – Le Réveil ½ de Benoît MINVILLE, éditions SARBACANE, dès 15 ans ; Moi, j’ai peur du loup d’Emilie VAST, collection « Tout-petits Memômes », éditions MEMO, dès la naissance ; Perdus dans la neige de Matthew CORDELL, collection « Caldecott », éditions du GENEVRIER, dès 3 ans.

Le micro en balade : Reportage à l’exposition Manga Tokyo à la Villette.

Tout nouveau tout beau : L’actualité du livre jeunesse : Noctambules – Ecoute les animaux de la nuit de Géraldine COSNEAU, éditions AMATERRA dès 3 ans ; La Face Cachée des insectes de Clara CORMAN, traduit de l’anglais par Sébastien CORDIN, éditions AMATERRA, dès 6 ans ; Jungles et réserves naturelles du monde de Mia CASSANY, collection « Album Mosquito ! » illustré par Marcos NAVARRO, éditions NATHAN Migration – Le Merveilleux Voyage des animauxde Mike UNWIN (illustré par Jenni DESMOND, traduit de l’anglais par Sébastien CORDIN, éditions des ELEPHANTS, dès 6 ans) ; Incroyables abysses d’ELMODIE (« L’Encyclopédie des petiots », éditions SALTIMBANQUES, dès 6 ans) ; Animal totemd’Agnès DOMERGUE, illustré par Clémence POLLET, éditions HONG FEI, dès 8 ans ;Qui est-ce ? – Les Mille Vies de l’être humain de Paola VITALE (illustré par Rossana BOSSU, traduit de l’italien par Danica URBANA, éditions DADOCLEM, dès 6 ans) ; Toi – Jusqu’au début du mondede Nathalie LEGER-CRESSON et Nathan STERN (illustré par Lana CHOUKROUNE, collection « Neuf », ECOLE DES LOISIRS, dès 8 ans) ; Le Sapin de Monsieur Jacobide Robert BARRY, livre-CD lu par Jean-François PERRIER, traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Anne KRIEF, collection « Ecoutez l’histoire ! », GALLIMARD JEUNESSE, dès 3 ans ; Mes musiques classiques de Noël, illustré par Séverine CORDIER (GRUND), dès la naissance ;Le Marchand de tours Eiffel de Béatrice FONTANEL et Alexandra HUARD (coédition GALLIMARD JEUNESSE/AMNESTY INTERNATIONAL), dès 6 ans.

28/11/2018  → Invité : Benjamin LACOMBE

Chronique des livres de l’invité : Les Contes macabres – Coffret 2 Volumes, Tome 1 et Tome de Edgar Allan POE, traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Charles BAUDELAIRE,illustrés par Benjamin LACOMBE, collection « Métamorphose », éditions Soleil. Dès 14 ans. Marie-Antoinette – Carnet secret d’une reine de Benjamin LACOMBE, Albin Michel, dès 16 ans. Le Magicien d’Oz de Lyman Frank Baumn adapté par Sébastien PEREZ, illustré par Benjamin LACOMBE, Albin Michel Jeunesse. Dès 10 ans. Carmen de Prosper MERIMEE, illustré par Benjamin LACOMBE, collection « Métamorphose », éditions Soleil. Dès 14 ans. Ondine de Benjamin LACOMBE, Albin Michel Jeunesse, dès 6 ans. Curiosities – Une monographie 2003-2018 de Benjamin LACOMBE, éditions Daniel Maghen. Facéties de chats, dès 8 ans et Destins de chiens, dès 11 ans de Sébastien PEREZ et Benjamin LACOMBE, éditions Margot. Alice au Pays des Merveilles et Alice, de l’autre côté du miroir de Lewis CAROLL, illustrés par Benjamin LACOMBE, traduit de l’anglais par Henri Parisot, collection « Métamorphose », éditions Soleil, dès 10 ans. Frida de Sébastien PEREZ et Benjamin LACOMBE, éditions Albin Michel Jeunesse. Dès 12 ans. Madame Butterfly de Benjamin LACOMBE, d’après Pierre LOTI et Giacomo PUCCINI, Albin Michel Jeunesse. Dès 12 ans. Les Super-héros détestent les artichauts de Sébastien PEREZ et Benjamin LACOMBE, éditions Albin Michel Jeunesse. Dès 6 ans. Notre Dame de Paris de Victor HUGO, illustré par Benjamin LACOMBE, collection « Métamorphose », éditions Soleil. Dès 11 ans. Swinging Christmas d’Olivia RUIZ et Benjamin LACOMBE, livre CD, éditions Albin Michel Jeunesse. Dès 6 ans. L’Herbier des fées de Sébastien PEREZ et Benjamin LACOMBE, éditions Albin Michel Jeunesse. Dès 11 ans. Blanche-Neige d’après Jacob et Wilhelm GRIMM, illustré par Benjamin LACOMBE, traduit de l’allemand par Suzanne Kabok, éditions Milan, dès 6 ans. La Mélodie des tuyaux de Benjamin LACOMBE, mis en musique par Alex el Rubio et Jean-Baptiste Marono, interprété par Olivia Ruiz, livre et CD – Seuil Jeunesse. Dès 6 ans. Les Amants papillons de Benjamin LACOMBE, Seuil Jeunesse, dès 10 ans.

Mon livre préféré de Rémi : Comment le Grinch a volé Noël du Dr Seuss, traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Stephen Carrière, éditions du Nouvel Attila. Dès 7 ans.

Tout nouveau tout beau : L’actualité du livre jeunesse : Les Boîtes de peinture de Marcel AYME, illustré par May ANGELI, éditions des Eléphants. « De 4 à 75 ans » ; Roméo et Juliettede Pierre CORAN, d’après William SHAKESPEARE, illustré par Charlotte GASTAUT, Père Castor Flammarion, dès 6 ans; Nicolas le philosophed’Alexandre DUMAS illustré par Christophe MERLIN (« La Collection », Grasset Jeunesse, dès 6 ans) ; Avez-vous lu les classiques de la littérature ? de Soledad BRAVI et Pascale FREY (Rue de Sèvres, dès 13 ans) ; Eux c’est nous – L’Instinct, le cœur et la raison, de Daniel PENNAC, suivi de Réfugiés en 8 lettres de Carole SATURNO et Jessie MAGANA, illustré par Serge BLOCH, collection « Cimade », coédition de 40 éditeurss, dès 6 ans ; Rue des Quatre-Vents – Au fil des migrations de Jessie MAGANA, illustré par Magali ATTIOGBE (éditions des Eléphants, dès 8 ans) ; Biaka, sauvée ! d’Adrienne YABOUZA et ZAÜ (éditions de l’Elan vert, dès 6 ans).

14/11/2018 → Invitée : Catharina VALCKX

Mon livre préféré de Rémi : Des dieux et des boulettesde Maz EVANS, tome 1 « Le prisonnier 42 » et tome 2 « Panique Zéro héros », illustrés par Guillaume PLANTEVIN et traduits de l’anglais (Royaume-Uni) par Valérie Le Plouhinec, éditions NATHAN. Dès 9 ans.

Le micro en balade Reportage auprès des jeunes lauréats du Prix Clara 2018.

Tout nouveau tout beau : L’actualité du livre jeunesse : La Grande Famille de Galia BERNSTEINNathan. Dès 3 ans ; Mon amie Momo de HWANG Misun (traduit du coréen, éditions Picquier Jeunesse, dès 2 ans) ;Le Chat qui ne voulait pas fêter Noël de Lil CHASE, illustré par Thomas DOCHERTY, traduit de l’anglais par Rose-Marie Vassallo, éditions du Père Castor-Flammarion. Dès 7 ans ;Peter le chat debout de Nadine ROBERT et Jean JULLIEN, éditions Little Urban. Dès 3 ans ;  Splat et le bébé surprise ! de Rob Scotton (traduit de l’anglais, Nathan, dès 3 ans ; L’Extraordinaire Voyage du chat de Mossoul raconté par lui-même d’Elise FONTENAILLE, illustré par Sandrine THOMMEN, éditions Gallimard Jeunesse, collection « Giboulées », dès 6 ans ; Les Chats de la tour Eiffel d’Auro ROSELLI, illustré par Laurent de BRUNHOFF, traduit de l’anglais par Didier da Silva, Hélium, dès 5 ans ;  Le Grand Fauve, de Luc BLANVILLAIN, illustré par Nathalie DESFORGES, Ecole des loisirs, dès 9 ans ; Brouzouf Tour ou la folle virée avec ma grand-mère complètement barrée de Cécile CHARTRE (collection « Doado », éditions du Rouergue. Dès 13 ans) ; Adorable, c’est tout moi de Carl NORAC, illustré par Claude KNAEPEN DUBOIS, collection « Pastel » de l’Ecole des Loisirs. Dès 3 ans ; Igor et Souky à la conquête de l’espace de Sigrid BAFFERT, illustré par Sandrine BONINI (collection « Les balades d’Igor et Souky », éditions des Eléphants. Dès 3 ans) ; Les Sentiers perdus de Stéphanie DEMASSE-POTTIER, illustré par Mathilde PONCET (éditions Hélium. Dès 3 ans).

 

24/10/2018 → Invité : Serge BLOCH

Serge Bloch est l’invité d’Enfantillages.

Mon livre préféré de Rémi : Le Trésor de Barracuda de Llamos Campos, illustré par Nicolas Pitz, traduit de l’espagnol (castillan) par Anne Cohen Beucher. Ecole des Loisisrs. Dès 9 ans.

Tout nouveau tout beau : L’actualité du livre jeunesse :  La Librairie de tous les possibles de YOSHITAKE Shinsuke, traduit du japonais par Myriam Dartois-Ako, éditions Milan. Dès 10 ans ; Mini-bibliothèque (coffret de 4 albums : Pascal, Un, deux, trois… etcetera !, Ma soupe de poule au riz, J’adore les alligators) de Maurice SENDAK (nouvelle édition traduite de l’anglais – Etats-Unis – par Agnès Desarthe, éditions de l’Ecole des Loisirs, dès 3 ans) ; Quelle horreur ! de Claire LEBOURG, Ecole des Loisirs, dès 3 ans ; Je veux dessiner ! de GO Hyejin (éditionsPhilippe Picquier Jeunesse, traduit du coréen par LIM Yeong-hee dès 3 ans) ; La Maison sous-marine aux 100 étages de IWAI Toshio, traduit du japonais, éditions Philippe Picquier Jeunesse. Dès 6 ans ; Demain, il fera beau de Rosie EVE, éditions Saltimbanque. Dès 3 ans ; Cher Donald Trumpde Sophie SIERS (illustré par Anne VILLENEUVE, éditions Alice Jeunesse, dès 8 ans) ; Edition spéciale de Max SALADRIGAS, éditions Alice Jeunesse (dès 3 ans) ; Un son a disparu de Rodrigo MUNOZ AVIA, Alice Jeunesse, dès 8 ans.

 

10/10/2018 → Invité : Gilles RAPAPORT

Gilles Rapaport est l’invité d’Enfantillages.

Mon livre préféré de Rémi : Georges et la clé secrète de l’Univers de Lucie et Stephen Hawking, illustré par Garry Parsons et traduit de l’anglais par Frédérique Fraisse, Pocket Jeunesse.

Le micro en balade : Reportage spécial  Journée nationale des DYS chez Elisabeth Mauger, orthophoniste à Chelles, en Seine-et-Marne, à l’occasion de la numérisation de la collection « Colibri » des éditions Belin avec la voix d’Edouard Baer.

Tout nouveau tout beau : L’actualité du livre jeunesse : Opération Lovelaced’Emmanuelle Kécir-Lepetit, collection « Les Savantissimes », éditions Le Pommier. Dès 9 ans ; Ma vie sous algorithmes – Débats et portraits de Florence Pinaud, illustré par Vincent Bergier, collection « Décodage », Nathan. Dès 13 ans ;Qui sont les hackers ?  de Samuel Verley (illustré par Elodie Perrotin, collection « POCQQ », éditions du Ricochet. Dès 12 ans) ;Les Tops des inventions de Joël Lebeaume et Stéphan Julienne, illustré par Buster Bone et Rémi Saillard, collection « Dokéo », Nathan. Dès 9 ans ; Magique ou scientifique ? de Jean-Christophe Piot (illustré par Zelda Zonk, collection « Doc’mania », Gulf Stream. Dès 6 ans) ; Question de mémoiredeMichèle Mira Pons, illustré par Edith Carron, Acte Sud Junior. Dès 9 ans.

 

26/09/2018 → Invités Marie DESPLECHIN et Claude PONTI

Mon livre préféré de Rémi :  Journal de Gurty de Bertrand Santini, Vacances en Provence, Marrons à gogo, Printemps de chien et Parée pour l’hiver, collection «Pépix», éditions Sarbacane.

Le micro en balade : Reportage à l’American Library in Paris. Des ateliers autour des livres en VO.

Tout nouveau tout beau : L’actualité du livre jeunesse : Le Petit Eléphant rose d’Isabelle Gil, collection « Loulou et Compagnie », Ecole des loisirs. Dès la naissance ; Sèche tes larmes, Petit Lapin ! de Jörg Mülhe (traduit de l’allemand par Svea Winkler-Irigoin, collection « Pastel», Ecole des Loisirs, dès la naissance ; En chemin d’Hector Dexet (éditions Amaterra. Dès la naissance)  ; J’ai perdu ma langue de Michaël Escoffier (illustré par Sébastien Mourrain, éditions Seuil Jeunesse. Dès la naissance) ; Si petit, Si gourmandetSi curieux de Florian Pigé, collection « Albums Junior », éditions HongFei. Dès 18 mois ; Monsieur Fée de Morgane de Cadier, illustré par Florian Pigé, collection « Calembredaines », éditions Balivernes. Dès 3 ans ; Bébé est bien caché d’Atinuke , illustré par Angela Brooksbank (traduit de l’anglais par Illona Meyer), éditions des Eléphants. Dès 2 ans ; Splash ! Au début, il y avait trois couleurs d’Aree Chung (traduit de l’anglais – Etats-Unis, éditions Gründ. Dès la naissance) ; La Nuit de Berk de Julien Béziat (collection « Pastel », Ecole des loisirs) ;Bob et Marley – La Nuit de Marais-Dedieu (Seuil Jeunesse) ; Presto et Mollo explorent la grotte Ronzz de Takabatake Nao (traduit du japonais par Anaïs Koechlin, éditions Philippe Picquier) ; Le Loup, le canard et la souris de Mac Bennet et Jon Klassen (traduit de l’anglais – Etats-Unis, collection « Pastel », Ecole des loisirs) ; Les Trois Pommes de Maria Keil (traduit du portugais par Mylène Contival, éditions Chandeigne) ; Julien Baer : Le Livre du livre du livre illustré par Simon Bailly, éditions Hélium.

 

12/12/2018 → Invité : Jean-Philippe ARROU-VIGNOD

Mon livre préféré de Rémi : Chat perdu de Jean-Noël Blanc, collection « Folio Junior », éditions Gallimard Jeunesse.

Le micro en balade : Reportage à la fête de rentrée de l’Ecole des Loisirs pour la présentation d’Enfances de Marie DESPLECHIN et Claude PONTI.

Tout nouveau tout beau : L’actualité du livre jeunesse : La Rentrée des animaux de Noé Carlain, illustré par Hervé Le Goff, collection « Poivre et compagnie », éditions de l’Elan vert. Dès 3 ans ; L’Ecole, maman et moi de Clotilde Delacroix, éditions du Seuil Jeunesse. Dès 5 ans ; Jake le Fake – A l’assaut du collège de Craig Robinson et Adam Mansbach, illustré par Keith Knight, traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Yves Sarda, Seuil Jeunesse. Dès 9 ans ; Pour toute la vie de Sophie Helminger, illustré par Didier Jean & Zad , éditions Utopiques. Dès 6 ans ; Veux-tu lire avec moi ? de Lawrence Schimel, illustré par Thiago Lopes , traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Christine Mignot (édition originale en portugais), éditions Circonflexe. Dès 4 ans ; Mon Carnet d’écrivain (éditions Usborne. Dès 9 ans) ; L’Histoire de l’art de Sarah Courtauld, illustré par Karine Bernardou, traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Pascal Varejka et les Tableaux célèbres de Megan Cullis, illustré par Mark Beech, traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Jean-Noël Chatain.

 

13/06/2018 → Invité : BARROUX

Mon livre préféré de Rémi : La Guerre des clans d’Erin Hunter, Pocket Jeunesse.

Le micro en balade : Reportage à l’ARPLE, association de recherche et de pratique sur le livre pour enfants œuvre depuis 1984 pour faire connaître et aimer la littérature jeunesse, à la  formation « Lire un livre à haute voix » animé par Ralph Nataf.

Le mot du pro : Interview d’Anne-Sophie Zuber, cofondatrice de l’ARPLE. Est-ce que les grandes vacances  sont un bon moment pour initier un enfant qui n’aime pas lire au bonheur de la littérature ? Y a-t-il des trucs et des astuces ?

Tout nouveau tout beau : L’actualité du livre jeunesse : Clairefontaine, L’Ecole des Bleus- La Rentrée et Le Choc de Fabrice Colin, illustrés par Christine Chatal, Nathan, dès 8 ans ; Banksy- L’Art transgresse les règles de Hettie Bingham. Traduit de l’anglais et publié aux éditions Palette…, dès 7 ans ; Mon Premier Tour du monde à découvrir illustré par Maurèen Poignonec, aux éditions Auzou éveil, de la naissance à 3 ans ; Captain Mexico de Guillaume Guéraud, illustré par Renaud Farace, éditions du Rouergue, dans la collection «  Dacodac »,  dès 9 ans ; Les Koalas ne lisent pas de livres et Les Grizzlis ne dorment qu’en hiver d’Anne Herbauts, Esperluète éditions, 3 ans ; Pompon ours dans les bois de Benjamin Chaud, éditions Hélium, dès 3 ans ; Des Feuilles et des branches de Julia Billet,  illustré par Manon Ficus, éditions Calicot, dès 12 ans ; La Musique de Charlie Pop et Emilie Collet, dans « Mes premiers docs sonores », Gründ, dès la naissance.