Les impromptus du 01/10/2020

programme de la journée

La Nouvelle-France réunissait, entre 1534 et 1763 les possessions françaises en Amérique du Nord, l’Acadie, le Canada et la Louisiane.

Les missionnaires jésuites faisaient chanter aux populations autochtones du plain-chant, des petits motets et des polyphonies simples, parfois traduites en langue amérindienne.

Dans les paroisses et les communautés religieuses, on utilisait le plus généralement des musiques liturgiques venues de France ; plain-chant grégorien traditionnel pour les offices dominicaux et les fêtes liturgiques, mais aussi plain-chant orné alors en vogue dans certains milieux français.