Les impromptus du 04/06/2020

programme de la journée

L’Harmonium, cet inconnu.

L’harmonium, instrument de musique particulièrement menacé après à peine 150 ans d’existence… Compagnon incontournable des cultes protestants ou catholiques au XIXe siècle, « pompe à psaumes » ou « pompe à cantiques », il est lancé par Berlioz, vient compléter l’orchestre d’Arnold Schönberg et sait s’encanailler chez Kurt Weill…

 

César Franck, Petit offertoire
Joris Verin, Harmonium (Debain, vers 1860)
(Riccercar Ric 213, 2002)

Berlioz, Tantum ergo
Franck Villard, Harmonium – Chœur les éléments, dir. : Joel Suhubiette
(EMI 7243 5 57499-2, 2003)

Gabriel Fauré et André Messager, Messe des pêcheurs de Villerville, Sanctus et Agnus
Maîtrise et orchestre Henri Duparc, dir. : Jean-Paul Salanne
(La nuit transfigurée, 2002)

Gounod, Méditation sur un prélude de J.S. Bach
Lucia Swarts, violoncelle ; Leo van Doelsellar, piano ; Niek van der Meij, Harmonium
(Challenge classics, 72066, 1997)

Rossini, Petite messe solennelle, Kyrie eleisson
Philip Mayers (Pleyel 1869) ; Philip Moll (Pleyel 1858) ; Ryoko Morooka (Harmonium Debain 1869)
Rias Kammerchor, dir. : Markus Creed

Schönberg, Herzgewächse
Christine Schäfer, soprano ; Pierre-Laurent Aymar, harmonium
Members de l’Ensemble Intercontemporain, dir.: Pierre Boulez
(DGG, 457 630-2, 1998)

Kurt Weill, L’Opéra de Quat’sous, Complainte de Mackie
Ute Lamper
Rias Berlin Kammerensemble, dir. John Maucler
(Decca, 425 204-2, 1998)

César Franck, Offertoire en la majeur
Joris Verin, Harmonium (Debain, vers 1860)
(Riccercar Ric 213, 2002)