Le Pont des Arts du 29/02/2020

image podcast

Exposition « Barbara Hepworth »

Présentée au musée Rodin, 77 rue de Varenne, 75007 Paris, jusqu’au 22 mars 2020.

Barbara Hepworth taillant une œuvre, 1961 – The Hepworth photograph collection, ©ph.Mathews

 

 

 

 

 

Après Rodin, l’éclosion d’une nouvelle sculpture émerge. Loin de l’expressionnisme puissant de Rodin, Hepworth (1903 – 1975) recherche une nouvelle esthétique, privilégiant le langage des volumes et des formes. La nature de son Yorkshire natal est sa grande source d’inspiration.

Après les atrocités de la guerre, elle cherche une vision abstraite et universelle de la beauté. Son art réside tout entier dans le jeu des formes convexes et concaves, dans l’opposition des vides et des pleins.

 

L’exposition permet d’avoir une vue d’ensemble de son œuvre sculptée, peinte et dessinée, ainsi qu’un aperçu de ses méthodes de travail grâce à l’évocation de son atelier.

 

Invitée : Catherine Chevillot, conservateur général directrice du musée Rodin.

 

 

Exposition « Les contes étranges de Niels Hansen Jacobsen, un danois à Paris (1892 – 1902).

Présentée au musée Bourdelle, 18 rue Antoine Bourdelle, 75018 Paris, jusqu’au 31 mai 2020.

Niels Hansen Jacobsen (1881-1941), La Mort et la Mère, 1892. Bronze.
Vejen, Vejen Kunstmuseum, Danemark.©photo : Pernille Klemp

 

 

 

 

 

 

 

 

L’exposition est consacrée aux années parisiennes de cet artiste danois (1861 -1941), sculpteur et céramiste au moment de la naissance du symbolisme. Ses sculptures sont imprégnées de la mythologie nordique et du fantastique des contes d’Andersen. Ni académique ni réaliste, cette œuvre singulière est inséparable des plus audacieuses recherches plastiques du temps de l’Art nouveau.

Autour de 4 sculptures majeures de Jacobsen, le parcours présente son langage plastique en correspondance avec les artistes de son temps puisant aux mêmes sources d’inspiration : entre autres, Carriès, Gauguin, Jeanneney, Redon, Kupka , Moreau, Munch …

 

Une œuvre onirique et éminemment originale, entre identité nordique, obsessions symbolistes, esthétique Art nouveau et expérimentations techniques radicales.

 

Invité : Jérôme Godeau, historien de l’art, musée Bourdelle.

programme de la journée