Onde de docs du 12/01/2019

image podcast

programme de la journée

Avec : Anne Georget, présidente du Fipadoc, Festival international documentaire, qui aura lieu du 22 au 27 janvier à Biarritz ; Sebastiani d’Ayala Valva, réalisateur du documentaire Le premier mouvement de l’immobile, sur le musicien Giacinto Scelsi, en salles le 30 janvier ; Michel Andrieu, pour Les Révoltés, au cinéma depuis le 9 janvier et Yves Jeuland, pour La Vie Balagan de Marceline Loridan-Ivens, diffusé le 16 janvier à 22h20 sur Arte (et en replay).

L’année 2019 commence richement pour le documentaire. Le 1er Fipadoc, Festival international documentaire, se déroulera à Biarritz du 22 au 27 janvier. Anne Georget, sa présidente, sera à notre micro pour en présenter les grandes lignes et les temps forts.

Nous vous ferons partager un premier coup de cœur pour Le Premier mouvement de l’immobile, un envoutant documentaire sur le musicien Giacinto Scelsi signé Sebastiano d’Ayala Valva. Il viendra nous en parler.

Nous évoquerons aussi Les Révoltés, ou mai 68 vu par Michel Andrieu et Jacques Kebadian qui est en salles depuis mercredi. Un film qu’on ne peut s’empêcher de regarder sans penser à l’actualité.

En fin d’émission, nous recevrons Yves Jeuland pour la Vie Balagan de Marceline Loridan-Ivens qu’Arte diffuse en mémoire de la cinéaste-écrivain le 16 janvier prochain à 22h20.

Dans l’agenda du documentaire

Du 22 au 27 janvier prochain se déroulera à Biarritz le premier Fipadoc, Festival international documentaire. De nombreuses avant premières, des films à découvrir, des journées spécialement conçues pour les professionnels : ce nouveau rendez-vous est élaboré pour tous les amoureux du documentaire. Le programme complet du festival est à retrouver sur fipadoc.com

En salles

Sebastiano d’Ayala Valva a réalisé Le Premier mouvement de l’immobile, un documentaire sur le musicien Giacinto Scelsi, son aîeul, qui sortira sur les écrans le 30 janvier. Envoutant, ce film l’est à plus d’un titre. Car c’est un film sur le mystère et l’invisible : mystère de Scelsi lui-même, qui vivait reclus et refusait d’être photographié. Mystère de sa musique également, qui est davantage une recherche sur le son et dont il disait ne pas être l’auteur. Le réalisateur parvient à filmer le son comme rarement au cinéma. Le premier mouvement de l’immobile est un moment de cinéma, une expérience pour les oreilles et pour les yeux au-delà du portrait esquissé de Scelsi. Un diamant brut.

En salles depuis le 9 janvier, le film de Michel Andrieu et Jacques Kebadian, Les Révoltés, montre mai 68 grâce aux images tournées par les 2 réalisateurs entre le 3 mai et le 11 juin 1968. Ils ont choisi de garder les sons de l’époque et de ne pas y adjoindre de voix off. Nous avons joint Michel Andrieu.

 

À la télévision (et en replay pendant 60 jours sur Arte.tv)

L’écrivain, cinéaste et rescapée des camps de concentration Marceline Loridan-Ivens est décédée le 18 septembre 2018. En marge de la journée en mémoire des victimes de l’Holocauste qui aura lieu le 27 janvier, Arte diffuse La Vie Balagan de Marceline Loridan-Ivens un très émouvant documentaire d’Yves Jeuland, le 16 janvier à 22h20 pour lui rendre hommage.