Onde de docs du 15/04/2019

image podcast

Onde de docs

par Willy Persello

Rediffusion du 13/04/2019

  • 15/04/2019
  • 00h15 - 00h00
  • min

programme de la journée

REDIFFUSION – Avec Frederick Wiseman pour Monrovia, Indiana (en salles le 24 avril), Audrey Gordon pour Première Campagne (en salles le 17 avril) et Samuel Bigiaoui pour 68, mon père et les clous (en salles le 1er mai).

Dans « Onde de docs », ce mois-ci il va être question de politique, sous de multiples aspects. Le grand réalisateur de documentaire Frederick Wiseman signe Monrovia, Indiana, (en salles le 24 avril) dans lequel il dresse le portrait d’un village rural de Middle West américain. Pose t-il un regard politique sur ce village et sur ces habitants ? Nous lui poserons la question en fin d’émission.

Politique encore avec Première campagne (en salles le 17 avril). Audrey Gordon y filme Astrid Mezmorian, journaliste nouvellement nommée au service politique qui suit le candidat Macron pour sa première campagne présidentielle. Le récit de deux premières fois.

Politique toujours avec le premier film de Samuel Bigiaoui, 68, mon père et les clous (en salles le 1er mai), dans lequel il a filmé son père, qui fut activiste après 68, dans sa quincaillerie Bricomonge à quelques mois de sa fermeture.

Un mois après Depuis Médiapart, Première campagne d’Audrey Gordon (en salles le 17 avril), montre lui aussi la campagne présidentielle de 2017. La réalisatrice choisit de suivre Astrid Mezmorian, toute nouvelle journaliste politique à France 2, en charge de couvrir la campagne d’Emmanuel Macron.

« Je voulais montrer le quotidien du métier de journaliste ; je voulais montrer une femme au travail. »

Audrey Gordon, réalisatrice

Première campagne d’Audrey Gordon sort en salles le 17 avril.

En 68 et au début des années 1970, Jean Bigiaoui était activiste politique. Puis en 1984, il ouvre une quincaillerie, Bricomonge, dans le 5e arrondissement de Paris. C’est là que son fils, Samuel Bigiaoui le filme avec son équipe et ses clients au début des années 2010. 

« Qu’est-ce qui a amené cet homme, en l’occurrence mon père, à ouvrir une boutique de bricolage à presque 40 ans et quel avait été son parcours avant, et notamment dans les années qui ont suivi 68 ? »

Samuel Bigiaoui, réalisateur

68, mon père et les clous de Samuel Bigiaoui sort en salles le 1er mai.

Pour son dernier film, Monrovia, Indiana (en salles le 24 avril), le grand réalisateur américain Frederick Wiseman pose sa caméra dans un petit village rural du Middle West américain. Sans voix off, ni interview, fidèle à sa manière de travailler, il dresse un portrait passionnant de Monrovia et de ses habitants.

« J’ai beaucoup aimé les gens que j’ai rencontré là-bas, mais ce qui m’a frappé, c’est leur manque de curiosité. Pour moi, c’est une vie très renfermée, avec des limites. »

Frederick Wiseman

Monrovia, Indiana, de Frederick Wiseman, en salles le 24 avril