Philippe Bilger les soumet à la question du 17/09/2020

programme de la journée

Emmanuel Carrère, écrivain, scénariste et réalisateur.

L’on pourra nous objecter qu’il est vraiment de mauvais goût de parler d’un homme comme Emmanuel Carrère en commençant par ses origines. En effet, il n’est pas un « fils de… » comme on le dit de quelqu’un qui n’est finalement personne et n’a d’autre repère que la personnalité de ses parents. Mais il est le fils de la soviétologue et académicienne Hélène Carrère d’Encausse, et cela méritait d’être cité.

D’abord écrivain d’œuvres fictionnelles, Emmanuel Carrère basculera dans le monde de la « vraie vie » à l’aube des années 2000, grâce à l’affaire Jean-Claude Romand. Cet homme a menti durant dix-huit ans à sa famille, lui faisant croire qu’il était médecin et chercheur. Près d’être confondu par son épouse, il l’avait tuée ainsi que ses enfants. De cette tragédie, Carrère a tiré un livre passionnant, L’Adversaire, qui sera deux ans plus tard un film, réalisé par Nicole Garcia avec Daniel Auteuil dans le rôle de Romand.

Dès lors, Emmanuel Carrère s’intéressera aux « vies minuscules », qu’elles basculent dans l’improbable ou restent dans le gris du quotidien. En 2011, il est lauréat du Prix Renaudot pour sa biographie d’Edouard Limonov. En 2014, il publie Le Royaume, qui évoque la naissance du christianisme, mêlant à sa narration des éléments de sa propre vie.

En 2018, date de l’entretien qu’il a accordé à Philippe Bilger et que nous proposons à nos auditeurs et internautes, il a reçu le Prix BnF pour l’ensemble de son œuvre.