Gabor Sztehlo et sa République des enfants

Date de publication : 08/11/2020

Ainsi que vous le signalait Myriam Lemaire dans son émission Un œil sur la télé, il existe un documentaire consacré à l’expérience menée par le pasteur hongrois Gabor Sztehlo : 1945, la République des enfants perdus. Ce film de Frédéric Tonolli raconte l’histoire méconnue de Gaudiopolis, « la ville de la joie », fondée en 1945, à Budapest, par ce luthérien qui a sauvé de la déportation près de 2000 enfants juifs. À la fin de la guerre, il recueille de nombreux orphelins errant dans la ville. Il imagine la création, avec eux, d’une « République des enfants », dotée d’une Constitution, d’un président, d’un parlement,  d’une monnaie et même d’un journal. Mais en 1951, le régime communiste met fin à cette expérience pourtant éducative.

Les derniers survivants de Gaudiopolis témoignent avec émotion et rendent hommage à Gabor Sztehlo, élevé en 1972 au rang de Juste parmi les nations.

Diffusé dans La Case du siècle ce dimanche 8 novembre à 22.35 sur France 5, 1945, la république des enfants perdus est également à voir et à revoir sur france.tv.