Guillaume Malaurie, ou l’apprentissage de la liberté

Date de publication : 17/04/2021

Guillaume Malaurie a été producteur à Radio France, journaliste à l’Express, à l’Évènement du jeudi, à Libération, à l’Européen, au Nouvel Observateur où il a été responsable des dossiers de couverture, puis chargé de créer et de diriger « l’hebdo dans l’hebdo » : ParisObs. Nommé ensuite Directeur de la rédaction du Nouvel Obs, il a également été chargé du suivi des questions environnementales.

Il est depuis juin 2016 à la Direction éditoriale du Groupe Perdriel chargé de la stratégie des revues Historia et l’Histoire. Il évoque les grands basculements de son existence : la découverte à la sortie de Normale Sup de Cornelius Castoriadis, de la Revue Esprit et de la critique anti-totalitaire qui l’a conduit à découvrir le procès Kravchenko, la découverte de l’Italie en 1977 à Bologne en pleine effervescence Neo 68, puis les années de plomb (Aldo Moro), le « miracle italien », le tsunami Berlusconi…

Le journalisme qui lui a permis d’ouvrir des fenêtres successives : rencontre avec Kundera, voyage à Prague, tour de France des Mosquées toujours pour l’Express et travail sur l’islam de France, sur l’évolution du travail, sur Paris puis sur l’écologie…

Guillaume Malaurie, c’est un parcours riche, une belle rencontre à laquelle nous convie Jean-Pierre Guéno dans Parcours Sentimental à 16h15 sur notre antenne (100.7 FM / Web / DAB+). Une émission à retrouver en podcast.