La musique religieuse en Espagne au XVIIIe siècle

Date de publication : 28/10/2020

La musique religieuse espagnole connut d’importantes mutations durant le XVIIIe siècle, notamment avec l’introduction de formules musicales venues d’Italie dès l’arrivée sur le trône d’Espagne de Philippe V.

Cantates et villancicos, chantées en castillan ou en langues romanes, passent du style napolitain, porté par Juan Francé de Iribarren (1699-1767), maître de la chapelle de la cathédrale de Malaga, au clacissicisme viennois de Jayme Torrens (1741-1803), son élève et successeur. Villancios et cantates finissent par fusionner à la fin du siècle. Mais ces musiques paraliturgiques gardent souvent un caractère théâtral, rejeté par une partie du clergé du royaume.

Vous pourrez écouter cette histoire de la musique religieuse en Espagne au XVIIIème siècle contée par Philippe Luez dans Les Impromptus à 13h15 le 29 octobre 2020 sur 100.7 FM et  sur notre site internet frequenceprotestante.com