La musique religieuse russe

Date de publication : 29/12/2020

Initialement diffusé le 24 décembre dernier, vous avez de nouveau l’occasion d’écouter cet Impromptu musical de Philippe Luez.

La musique religieuse russe a été peu abondante, au moins dans la première partie du XIXe siècle, tant cette production était sévèrement encadrée par l’Église orthodoxe.

Dmitri Bortnianski

Élève de Galuppi en Italie, Bortniansky est nommé maitre de la chapelle impériale en 1779. on lui attribue le développement du genre du concerto choral sacré, écrits sur des textes tirés du Livre des psaumes et généralement chantés en fin d’office. Ce faisant, il fonde un véritable modèle pour la composition de musique sacrée russe. Son influence est sensible sur la liturgie de Saint Jean Chrysostome, que Tchaikovsky compose en 1878, deux ans avant de diriger la publication d’une nouvelle édition de tous les concertos choraux de Bortniansky. Alfred Schnittke reprend à son tour le modèle du concerto sacré pour son Concerto pour chœur, écrit à la demande de Valéry Poliansky. Bien qu’elle ne soit pas conçue pour un usage liturgique, cette pièce se situe dans la filiation directe de la musique de l’Église orthodoxe russe du XIXe siècle.

Autour de la musique religieuse russe, c’est ce mardi 29 décembre à 13h15 sur notre antenne, dans l’Impromptu de Philippe Luez. En podcast ici-même.