Maurice Leenhardt, entre convictions religieuses et ethnologie

Date de publication : 26/11/2020

Maurice Leenhardt (1878-1954) fut un pasteur convaincu qu’un missionnaire devait connaître la société qu’il souhaitait évangéliser. Il passa près de vingt-cinq ans en Nouvelle-Calédonie et entra dans cette même foulée dans le monde universitaire. Ethnologue, il occupa la chaire des religions des peuples sans écritures à l’École Pratique des Hautes Études (EPHE), puis fut nommé directeur de l’Institut français d’Océanie et directeur du département d’outre-mer du Musée de l’Homme.

Son témoignage et ses engagements auprès des Kanaks de Nouvelle-Calédonie, ses écrits (dont Do Kamo, la personne et le mythe dans le monde mélanésien, 1947, Gallimard), ses nombreuses recherches linguistiques, lui valurent la reconnaissance de ses pairs tels Lucien Levy-Bruhl et Marcel Mauss, suivis de nouvelles générations de chercheurs océanistes.

Anne Marchand s’entretient de cette figure légendaire avec son petit-fils, le pasteur André Leenhardt.

L’histoire d’une figure clé du protestantisme Outre-Mer, à découvrir dans Au Commencement était le mythe, le 26 novembre à 14h00 sur 100.7 FM  et à réécouter en podcast ici.