Nous sommes Notre-Dame-de-Paris

Date de publication : 16/04/2019

Ce fut d’abord l’incrédulité : non, ce n’est pas possible, il ne peut pas y avoir un feu de cette ampleur à Notre-Dame-de-Paris… Puis la stupeur : si… elle brûle. Hier soir, la belle cathédrale parisienne s’est embrasée pour une raison encore inconnue. Tous, nous sommes profondément choqués, et notre chagrin peine à trouver ses mots.

Aujourd’hui, à l’heure de notre prise d’antenne, il nous a paru impossible de faire « comme si de rien n’était » et d’offrir à nos auditeurs leurs émissions habituelles. En compagnie de mon camarade journaliste Frédérick Casadesus, du magazine Réforme, l’animateur de Divertimento et de L’Esprit de Réforme sur Fréquence protestante, j’ai donc remplacé le Midi Magazine de Philippe Arondel, qui a généreusement accepté, en un numéro spécial entièrement consacré à Notre-Dame.

Le président de la Fédération protestante de France, le pasteur François Clavairoly, a pris la parole en premier pour dire combien tous les protestants de France étaient bouleversés, bien au-delà de leurs appartenances ecclésiales, par cette tragédie touchant un symbole universel de spiritualité.

Nous avons ensuite donné la parole à nos invités, Astrid de Largentaye, de l’agence Devaux et Devaux, architecte du patrimoine diplômée de l’Ecole de Chaillot et Jean-Pierre Caruelle, ancien directeur chez Eiffage, entreprise générale de construction et qui avait déjà fait effectuer des travaux de réhabilitation au diocèse de Paris, en face de la cathédrale.

Outre le volet symbolique, nous avons évoqué certains aspects techniques : comment la charpente a-t-elle pu s’embraser ainsi ? Comment veiller sur un bâtiment de ce genre, éminemment inflammable ? Comment penser la reconstruction, compte tenu des différentes restaurations au cours des siècles ? Quels matériaux pourraient être utilisés : de l’ancien pour tenter de faire « à l’identique » ou du récent ?… Et, bien sûr, nous avons parlé de Victor Hugo et écouté à nouveau résonner le bourdon Emmanuel, et les grandes orgues sous les mains d’Olivier Latry.

Valérie Thorin, directrice d’antenne.

 

Vous pouvez réécouter cette émission ici