Avec Anne Delbée & Valentin Fruitier - ép.01

11jan16h0016h15Avec Anne Delbée & Valentin Fruitier - ép.0116h00 - 16h15 AnimateurMonge PascalÉmissionComment dire ?

Résumé de l'émission

Anne Delbée pénètre à l’âge de douze ans pour la première fois dans un théâtre, pour assister à la représentation de Tête d’Or de Paul Claudel, ce soir là celle qui rêvait d’être écuyère choisit son destin : la passion du théâtre ne la quittera plus.

Sa première troupe est formée par ses compagnes du lycée où elle monte La Reine Morte d’Henry Montherlant.

Elle enchaîne aussitôt les mises en scène et fait renaître en 1973 le Théâtre Musical en Avignon.

A vingt huit ans, elle est appelée au Théâtre de la Ville où sa mise en scène de L’Echange de Paul Claudel connaît un triomphe pendant deux ans.

Une soixantaine de mises en scène suivent, dont on retient Phèdre de Racine à La Comédie Française), Don Giovanni de Mozart, la trilogie de Racine (Andromaque, Bérénice, Phèdre), Les Brigands de Schiller, L’Aiglon de Edmond Rostand, Hernani de Victor Hugo, Tête d’Or de Paul Claudel.

Si Racine devient, dès 1982, l’axe de son travail, elle reste fidèle à l’œuvre de Claudel tout en révélant l’existence, la même année de sa sœur Camille, par l’écriture d’Une femme, Camille Claudel, grand prix des lectrices de Elle, traduit dans plus de vingt pays.

Première femme à avoir été nommée à la tête d’un Centre dramatique national (le CDN de Nancy créé à cet effet), elle instaure un vrai travail à la fois sur le patrimoine sans ignorer les pièces contemporaines et ne cesse de promouvoir de nouveaux talents.

Parallèlement au théâtre et à l’écriture, Anne Delbée se consacre de plus en plus à la transmission de la tragédie, que ce soit dans des écoles de théâtre ou bien même lors de rencontres dans l’enseignement public et privé en France et à l’étranger.

À ce sujet, en 2012, un documentaire a été tourné sur son travail Racine, le déchaînement des passions réalisé par Catherine Maximoff, film qui a obtenu le Prix du Jury Lycéen et le Prix du public au Festival de Cholet.

 

Anne Delbée ne cache pas son attachement aux grandes luttes de l’humanité : Congrès International de la Paix des Femmes en 1985, Amnesty International, défense de Nelson Mandela.

Anne Delbée a joué Racine ou la leçon de Phèdre où elle nous entraîne dans le désir racinien (Théâtre de la Contrescarpe et Théâtre de Poche Montparnasse à Paris).

En 2018 elle monte Requiem pour Camille Claudel au Théâtre de la Contrescarpe avant de mettre en scène Andromaque et le Misanthrope aux Grandes Ecuries à Versailles, puis au Festival d’Anjou et de Figeac. Au Capitole de Toulouse en septembre 2019,  Anne Delbée met en scène Norma de Bellini, puis créée en 2023 Le Viol de Lucrèce de Benjamin Britten en

Dernièrement sa nouvelle production de Bérénice a été jouée à l’Opéra de Metz.

« Un jour viendra où l’on croira que le monde est mort. Alors le Théâtre réinventera l’humanité. » Anne Delbée.


Valentin FRUITIER

Après différentes formations d’art dramatique, il intègre en 2014 l’ESCA du Studio d’Asnières. En 2015 (puis tournée en 2016), il joue au Théâtre de la Pépinière dans Marie Tudor de Victor Hugo, mise en scène par Philippe Calvario. La même année, il joue dans la comédie musicale Irma la douce, au Théâtre de la Porte Saint-Martin, mise en scène par Nicolas Briançon. En 2017, il joue dans Timon d’Athènes de Shakespeare, mis en scène par Cyril Le Grix au Théâtre de la Tempête. Il a interprété Michel-Ange dans Requiem pour Camille Claudel, mise en scène Anne Delbée au Théâtre de la Contrescarpe et a joué Panurge dans Rabelais de Jean-Louis Barrault, dans une mise en scène d’Hervé Van Der Meulen, repris en 2021 au Théâtre 13.

En 2018, il interprète Pyrrhus dans Andromaque de Racine et Alceste dans Le Misanthrope de Molière, pièces conjointement mises en scène par Anne Delbée aux Grandes Écuries de Versailles.

En 2019, il joue dans Humiliés et Offensés de Dostoïevski dans une mise en scène de Anne Barbot, repris en tournée début 2020. Nouveaux horizons avec une participation en tant que comédien dans l’opéra Norma de Bellini au Théâtre du Capitole de Toulouse, dans une nouvelle collaboration avec Anne Delbée. En 2023, il joue Titus dans Bérénice à l’Opéra Théâtre de Metz.

Réécouter l'émission