juin, 2022

This is a repeating event

16juin13h1514h00Bruges la morte13h15 - 14h00 Animateur: Luez Philippe Émission:Impromptus

Résumé de l'émission

A la fin du XIXe siècle, Bruges exerçait un attrait particulier. Poussé par une obsession fin-de-siècle pour la mort et la décadence, Georges Rodenbach (1855-1898) a présenté la ville alors mourante et coincée dans ses vieilles traditions religieuses comme le personnage principal de son roman Bruges-la-morte paru en 1892. Bruges voit naître au même moment Joseph Ryelandt (1870-1965), compositeur prolifique, collaborateur régulier à Durendal, “revue catholique d’art et de littérature”, affirmant que l’art véritable devait être tourné vers Dieu. Mais cette production musicale abondante ne doit pas masquer les tensions qui traversent alors la Belgique catholique à la fin du XIXe siècle et que l’on ressent dans plusieurs oeuvres de James Ensor, notamment la fameuse Entrée triomphale du Christ à Bruxelles, peinte en 1888. L’oeuvre séduisit Flor Alpaerts (1876-1954), compositeur anverois libre penseur, qui en tira en 1929 un court poème symphonique expressionniste.

Réécouter l'émission