This is a repeating event

Contes et traditions de Noël

23déc12h0013h00Contes et traditions de Noël12h00 - 13h00 AnimateurMoachon LaurenceÉmissionSamedi Magazine

Résumé de l'émission

Contes et traditions de Noël

La tradition de Noël la plus ancienne c’est celle de la crèche : on la doit à François d’Assise au retour d’une visite au Pape, à Rome. En 1223, il reconstitua avec les habitants de Greccio, une crèche “vivante”, la nuit de Noël. Crèches vivantes et pastorales nous viennent aussi de Provence. Ainsi que le conte d’Alphonse Daudet : “les trois messes basses”. Raconté par Fernandel, un vrai régal !

C’est en Provence que l’on rencontre les santonniers qui se transmettent leur savoir-faire de génération en génération, comme Maxime, jeune santonnier à la Garde-Freynet. Suivant la tradition provençale, il fabrique les santons de tous les petits métiers qui convergent vers la crèche : berger, meunier, boulanger, rémouleur, lavandière, ramoneur, sans oublier le maire et le curé et l’inévitable “ravi” !

A Naples aussi, le métier de santonnier se transmet de génération en génération. Pour voir les principaux ateliers-boutiques, il faut se rendre dans la vieille ville, dans la rue San Gregorio Armeno. Les crèches napolitaines de style rococo, mettent en scène la nativité du Christ de façon théâtrale avec des ruines romaines en guise d’étable. Les santons (qui peuvent parfois atteindre 40cm de haut) sont tous habillés selon les codes du XVIIIe siècle. Les rois mages sont parés de riches étoffes, mais il y a aussi tout le petit peuple si expressif qu’on le croirait sorti d’un film de Fellini.

Arbre de vie, selon un conte du Cameroun ou éphémère selon un conte d’Hans Christian Andersen (lorsque qu’on le coupe pour l’installer dans nos intérieurs), le sapin de Noël que l’on décore remonte, par tradition, au XVIIIe siècle. Puis la tradition s’est largement répandue en Europe, à partir du IXXe siècle. L’initiative en revient à la noblesse et têtes couronnées ; en Angleterre, à la famille de la reine Victoria. Son long règne de près de 64 ans a marqué l’apogée de l’Empire britannique. Mais la révolution industrielle a aussi été synonyme de dureté et pauvreté : deux fléaux dénoncés par Charles Dickens. Dans son conte “A Christmas Carol” (un Chant de Noël), la misère côtoie l’opulence. C’est aussi l’histoire inspirante d’une rédemption et le début de la tradition (dans les pays anglo-saxons) d’échanger à profusion (les 24 et 25 décembre) de retentissants : “merry Christmas”.

Avec la participation de : Sylvie Botétémé,John Martel de Créquy, Carol Amouyel-Kent.

 

Réécouter l'émission