juin, 2021

12juin12h5513h00Le lien de la radio12h55 - 13h00 Animateur: Jean-Pierre Gueno Émission:Instants d’Histoire

Résumé de l'émission

Le lien de la radio.
Nous avons rêvé d’un média qui n’encadre pas, qui n’impose pas, qui ne calibre pas, qui ne canalise pas, qui ne recadre pas, qui ne montre pas, qui n’agresse pas, qui ne gave pas. Nous avons rêvé d’un média qui ne soit pas celui du zapping, du reflet, du remplissage de vide, qui n’ait pas la minceur et le contact glacé des écrans plats. Nous avons rêvé d’un média qui sache commenter sans montrer, qui sache suggérer, qui sache frustrer, qui, comme le livre, ouvre les vannes de l’imagination, qui active les océans du rêve et les écluses du souvenir. Nous avons rêvé d’un média dont chaque son, dont chaque voix, dont chaque parole soit capable de déclencher dans l’instant une image unique au monde fabriquée par notre esprit : 340 images à la seconde, puisque la vitesse du son est de 340 mètres à la seconde. Nous avons rêvé d’un média qui sache prendre le temps, qui ne soit pas trop saturé de publicité qui ne soit pas celui de bruit et de la cacophonie, mais celui du son et de l’écoute. Nous avons rêvé d’un média qui maîtrise l’art du chant et celui de la jolie parole, que l’on puisse écouter sous sa douche ou en marchant, en courant ou en conduisant, que l’on puisse écouter dans ses écouteurs, au cœur de la nuit, sans réveiller l’autre, d’un média que l’on puisse effeuiller à l’image des étoiles, de fréquence hertzienne en fréquence hertzienne, et aujourd’hui de fréquence numérique en fréquence numérique. Nous avons rêvé d’un média que l’on puisse consulter en répondant à des menus, à des rendez-vous annoncés, ou encore à la carte lorsqu’on a raté le coche, que l’on puisse écouter en direct ou en différé, en live au cœur de la nuit, à des heures impossibles, et qui ne soit pas truffé de rediffusions. Nous avons rêvé d’un média qui saurait archiver ses pépites et les ouvrir en open bar sous forme de podcasts, qui sache raconter des histoires en faisant croustiller les mots. Nous avons rêvé d’un média qui sache donner la parole sans la confisquer, sans la voler, qui fasse triompher la bande son avec les sonorités de la vie, ses petits bruits d’ambiance, ses immersions sonores, qui sache laisser leur place aux blancs ou au silence, sans bien-sûr en abuser, qui sache improviser ou faire semblant d’improviser. Nous avons rêvé d’un média de proximité qui rassemble et qui relie. Notre rêve existe depuis un siècle. Et qu’elle soit hertzienne ou numérique, qu’elle soit publique ou privée, il existe encore de la vraie radio, de la radio non filmée, non colonisée par des caméras robotisées, non parasitée par des bandeaux défilants ou par des kaléidoscopes d’images. Il existe encore des radios généralistes qui ne se résument pas à de l’info, à des thématiques musicales ou à de la musique d’ambiance de parking ou d’ascenseur. Ce qui fait la richesse de la radio, c’est à la fois sa spécificité et sa diversité. Radio Tour Eiffel a été la première station de radio créée en France, le 24 décembre 1921. Fréquence Protestante fête ses 37 ans : deux jolis cadeaux, dont un de Noël, l’un et l’autre tombés du ciel !
Jean-Pierre Guéno

Réécouter l'émission