Le lien du Père Noël

18mar12h5513h00Le lien du Père Noël12h55 - 13h00 AnimateurGueno Jean-PierreÉmissionLe souffle du Diable et le soupir de Dieu

Résumé de l'émission

D’une certaine manière, croyants ou non croyants, nous écrivons tous au Père Noël, à ce bon vivant, à ce jovial barbu dont l’embonpoint nous rassure. Il est le gardien de nos rêves. Lorsqu’il a su renvoyer le père Fouettard dans ses pénates, il est le descendant des dieux de la générosité, qu’ils soient profanes ou religieux. Il relève à la fois du laïque et du sacré. Il est un tiers de confiance comme tous les facteurs qui lui apportent notre courrier et qui nous apportent ses réponses. Il est le psychanalyste des pauvres et le confident des esseulés. Nous mettons sous sa protection ceux que nous aimons. Nous lui envoyons nos bouteilles à la mer. Il est notre ultime recours parce qu’il nous rattache à nos enfances. Il a fréquenté le nid où nous avons poussé. La plus belle lettre écrite au Père Noël, la plus touchante, la plus révélatrice des temps que nous vivons était certainement celle que lui envoya une adulte, Sylviane, en 2011 :

Cher Père Noël

Je t’écris pour te dire que cette année, je ne pourrai pas faire grand-chose pour mes petits-enfants. Avec 600 euros par mois, je ne m’en sors pas. De toute façon, mes petits-enfants je ne les vois pas, car mes enfants ne veulent pas que je les voie. Heureusement qu’il y a un peu de publicité. Sinon je n’aurais jamais le passage du facteur…

Sylviane

Je suis arrivé à décrocher une interview exclusive du Père Noël : je lui ai posé une question toute simple : « Si vous vous écriviez-une lettre à vous-même cher Père Noël qu’y souhaiteriez-vous ? ». Le jovial ventru a réfléchi avant de me répondre. Je l’ai trouvé rêveur. Et puis j’ai pu prendre note de son souhait pour l’année qui vient : il se tient très au courant de l’actualité et il a appris l’autre jour que Bernard Arnaud avait détrôné pendant quelques heures Elon Musk en devenant l’homme le plus riche du monde, avec une fortune estimée à 186 milliards d’euros, jusqu’à ce que le propriétaire de Twitter retrouve son trône en fonction des fluctuations des cours de la bourse. « Mon souhait ? Que 2023 devienne enfin l’année du grand partage et que les deux hommes les plus riches de la planète, qui font partie du club très restreint des dix individus qui possèdent 50% des richesses de l’humanité, signent chacun un chèque de 100 millions d’Euros à l’ordre des restaurants du cœur, ce qui ne représenterait que 0,06% de leur fortune. ».

Gloire au facteur qui apporterait à Patrice Douret Président de l’Association des Restaurants du cœur et à ses 75000 bénévoles deux chèques sous enveloppe qui n’auraient pour défaut que d’avoir été émis par des banques situées dans des paradis fiscaux.

Jean-Pierre Guéno

Réécouter l'émission