Étienne Richard, Professeur du Roy Soleil

Date de publication : 11/04/2021

Le claveciniste Fabien Armengaud nous amène à la découverte du mystérieux Étienne Richard, professeur de Louis XIV. L’originalité de ses préludes, la poésie de ses allemandes, la stature racée de ses courantes, la mélancolie de ses sarabandes, son énigmatique gigue à quatre temps, font de lui un maître de premier plan qui mérite pleinement sa place au Parnasse du clavecin français.  

De tous les Richard, Étienne est celui sur lequel nous avons le plus de renseignements : maître joueur d’épinette de la Chambre du Roi (1657), claveciniste d’Henriette d’Angleterre, organiste à Saint-Nicolas des Champs, Saint Jacques de la Boucherie, Saint Martin des Champs et surtout, et surtout, dans les Archives Nationales : «Sa Majesté, prenant un plaisir singulier à entendre toucher le clavessin et à le toucher elle mesme, elle a choisy Estienne Richard pour luy en monstrer la methode ». Étienne Richard était bel et bien le professeur de Louis XIV, de cela nous sommes certains.

Fabien Armengaud : En enregistrant ces œuvres qui m’accompagnent depuis de nombreuses années, je n’ai pu m’empêcher de laisser libre cours à mon imagination. Nous savons tous que l’enseignement dépasse la simple matière enseignée et comme l’a si bien dit Montaigne : «Enseigner, ce n’est pas remplir un vase, c’est allumer un feu ». Qu’ont bien pu se dire Louis et Étienne ? Quels échanges entre ce professeur de 36 ans et le monarque de 19 ans ? Le goût pour la musique et les arts du souverain ne sont plus à démontrer, son attention aux autres non plus. Souvenons-nous des paroles du Roi Soleil quand les deux filles de Lalande furent emportées par l’épidémie de petite vérole de 1711. «Vous avez perdu deux filles qui avaient bien du mérite, Moy, j’ai perdu Monseigneur. La Lande, il faut se soumettre.» Je suis persuadé, pour ma part, que les échanges entre les deux hommes, dépassaient largement le seul sujet de la musique. Enregistrer « l’intégrale » des pièces d’Étienne Richard n’aurait pas suffi à remplir un disque entier. C’est la raison pour laquelle il m’a semblé intéressant de convoquer, autour de Richard, ses prédécesseurs, ses contemporains, ses successeurs, en un mot ses « voisins de manuscrit » que sont Marais, de La Barre, Couperin, Rossi, Hardel, d’Anglebert… (source : www.encelade.net)

Étienne Richard par Fabien Armengaud, c’est dans Cantabile, une émission proposée par Marc Portehaut, dimanche 11 avril à 12h30 sur notre antenne (100.7 FM / Web / DAB+). A retrouver par la suite en podcast.