La France, les Antilles et ses esclaves

Date de publication : 03/05/2021

Frédéric Régent est Docteur en histoire de l’université de Paris I Panthéon Sorbonne, où il s’est spécialisé dans les questions concernant l’esclavage dans les colonies françaises sous l’Ancien régime et au temps de la Révolution.

Frédéric Régent

Après avoir enseigné en lycée, en collège et à l’université des Antilles-Guyane, Frédéric Régent a publié en 2007 un ouvrage reconnu et qui fait désormais autorité sur cette question intitulé La France et ses esclaves, de la colonisation aux abolitions 1620-1848 (Grasset, réédition Hachette Pluriel en 2010).

En 2016, Frédéric Régent a été nommé, pour une durée de trois ans, Président du Comité national pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage, dont les missions ont alors été reprises par la Fondation pour la mémoire de l’esclavage.

En 2021 il a publié chez Tallandier l’ouvrage : Les maîtres de la Guadeloupe : propriétaires d’esclaves : 1635-1848.

Si l’histoire des esclaves commence à  être bien connue, celle de leurs propriétaires restait à faire. En  effet, comment se représenter un monde de domination et une force  d’exploitation économique sans en connaître les opérateurs et les  bénéficiaires ?

Frédéric Régent, à travers le cas de la  Guadeloupe, suit le parcours de quatre familles sur huit générations,  depuis leur installation sur l’île, à partir de 1635, jusqu’à la  deuxième abolition de 1848. Les premiers maîtres, d’une extrême  violence, font appel à des engagés, des Européens, qui subissent de  terribles conditions de travail. Puis avec le développement de la  production de sucre, les esclaves sont de plus en plus nombreux à être  importés d’Afrique. Des entreprises mobilisant d’énormes capitaux se  mettent en place et s’intègrent à une économie connectée au monde.

La France, les Antilles et ses esclaves, par Frédéric Régent, c’est dans le Midi-Magazine de Claude Boulanger, lundi 3 mai à 12h05 sur l’antenne de Fréquence protestante (100.7FM / web / DAB+). Disponible par la suite en podcast.