La voix des Indiens d’Amérique du Nord

Date de publication : 19/11/2020

Navarre Scott Momaday, né le 27 février 1934 en Oklahoma, aux Etats-Unis, est un écrivain amérindien de culture Kiowa et Cherokee. Ces cultures autochtones d’Amérique, l’auteur les a mises en avant dans toute sa bibliographie. Et notamment dans son roman La maison de l’Aube, qui a reçu le prix Pulitzer de la fiction en 1969.

Abel, Américain autochtone est élevé par son grand père. Ce dernier lui a transmis, dans son éducation, le sens des traditions et valeurs indigènes. Abel revient d’Europe, où il a combattu durant la Seconde guerre mondiale. Dès lors, il va devoir vivre son identité traditionnelle dans une société étasunienne qui lui ressemble de moins en moins. Il sera désormais identifié plutôt comme un « natif » (un Native en anglais) plutôt que comme un Américain post-colonisation des XVIe – XIXe siècles.

En cette période d’exacerbation des sentiments anti-colonialistes, Joëlle Rostkowski, ethnohistorienne, Docteur d’État de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales revient sur l’histoire du « père » de la Nouvelle littérature amérindienne. Momaday nous fait entendre la voix d’une minorité du continent américain, les « Indo-méricains ».

A écouter dans le Midi Magazine du 20 novembre, animé par Florence Terray, à 12h05 en direct sur 100.7 FM et sur notre site internet frequenceprotestante.com, à réécouter à volonté en podcast.