Déportation : trois femmes pour garder foi en l’humanité

Date de publication : 16/04/2021

Dimanche 25 avril, comme tous les derniers dimanches d’avril, nous célébrons la mémoire des victimes de la déportation.

Combien de personnes ont été déportées de France durant la seconde guerre mondiale ? On estime leur nombre à plus de 160 000 : 85 000 par répression et 76 000 juifs. Aujourd’hui, ce sont les rescapés des camps qui transmettent cette histoire. Mais, peu à peu, leur voix s’éteint… Aussi Florence Terray a-t-elle rassemblé autour de la table trois générations de femmes pour faire mémoire des camps de la mort, faire mémoire de la Shoah.

Karine Sicard-Bouvatier, auteur et photographe, parle de son livre : Déportés, leur ultime transmission : elle a organisé des rencontres poignantes entre 25 survivants des camps et des jeunes d’aujourd’hui, ayant le même âge qu’eux au moment de leur arrestation. C’est ainsi que les derniers survivants des camps passent le flambeau de leur témoignage. Un livre est né qui transcrit les récits des déportés de France, de Pologne, de Hongrie, et fait vivre par des photos la relation qui s’est ouverte avec les adolescents. Parmi les personnalités de cet ouvrage, Florence Terray a demandé à Judith Elkàn Hervé, de venir témoigner de sa déportation à Auschwitz à 18 ans, et à Hélène Bouvatier, 18 ans, de réagir à ce témoignage. Trois femmes, trois sensibilités, pour témoigner de plus jamais ça et garder foi en l’humanité !

La mémoire des victimes de la déportation, c’est dans le Midi-Magazine de Florence Terray, c’est en direct ce vendredi 16 avril à 12h05 sur notre antenne (100.7 FM / Web / DAB+), puis à retrouver en podcast.