Violences conjugales, on en parle

Date de publication : 12/07/2019

Manifestation place de la République à Paris, samedi 6 juillet 2019.

121, c’est le nombre de femmes tuées par leur conjoint ou ex-compagnon en 2018, selon le ministère de l’intérieur. Notre émission « Clin d’oeil » de la semaine vous parle des violences faites aux femmes à domicile. Carole Keruzore, directrice de l’association Libre Terre des femmes, explique leur schéma. Elle propose des solutions pour venir en aide aux victimes, car chacun peut faire quelque chose à son échelle.

Mais ces violences ne sont pas uniquement physiques, elles sont aussi psychologiques et morales. Selon le collectif féministe Nous-Toutes, 10% des femmes en France en sont victimes au sein du couple.

Puis, rendez-vous à la place de la République, le samedi 6 juillet où des associations féministes ainsi qu’un collectif des proches et familles de victimes de féminicides se sont rassemblées pour s’opposer à ces meurtres répétés. Des proches de victimes ainsi que de nombreuses personnalités comme Muriel Robin ou encore des militantes féministes comme Caroline De Haas ont alerté les politiques sur l’urgence de la situation.

Anne-Charlotte Jelty, directrice du Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles des Hauts-de-Seine Nord, revient sur le manque de sensibilisation, de formation et d’effectifs  (policiers, fonction publique, …)

La secrétaire d’État à l’Egalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa a annoncé le lancement en septembre d’un Grenelle des violences conjugales. Elle a aussi promis de « débloquer les subventions nécessaires » pour lutter contre les féminicides « ainsi que des places d’hébergement en urgence dès cet été ».

Pour rappel, le numéro SOS Femme Violence Conjugale est le 3919.

L’émission est diffusée ce dimanche 14 juillet à 13h45 sur Fréquence Protestante 100.7 et podcastable ici

Mélanie Costa, Juliette Huguet et Marie-Belle Parseghian