Comment ça va (les Français) ? Ça va un peu…

Date de publication : 06/05/2019


Dans le français imagé que l’on parle en Afrique, en Côte d’Ivoire ou au Burkina par exemple, dire que « ça va un peu » signifie qu’en réalité l’on se sent au bord du gouffre, sur le point de faire un grand pas en avant vers la catastrophe nucléaire… Et en France ?

Dans son émission « Clin d’œil » du jeudi 9 mai (à 13 h), Claude Boulanger reçoit Hervé Le Bras, auteur du livre Se sentir mal dans une France qui va bien (176 pp, éditions de l’Aube, 2019). Démographe, historien, directeur d’études à l’École des Hautes études en sciences sociales à Paris, Hervé Le Bras a publié plusieurs ouvrages grand public dont Le sol et le sang, chez le même éditeur.

Alors qu’est-ce qui ne va pas ? On se le demande… En mars 2018, un sondage très sérieux révélait que 94 % des Français s’estimaient heureux de vivre dans leur pays. Huit mois plus tard, 280 000 Gilets jaunes déferlent dans toute la France et, des semaines durant et toujours maintenant, crient leur dénuement et leur souffrance. Lors de leur première manifestation, à Paris et en province, il recueillent 70 % d’adhésion dans l’opinion publique, preuve qu’il sont l’expression d’un malaise partagé.

Dès lors, une question se pose, qui ne trouve pas encore de réponse satisfaisante : comment résoudre la contradiction qui existe entre l’importance du budget social de la nation, le sentiment immédiat de vivre heureux dans son pays et le sentiment contraire, qui est de souffrir de nombreuses carences sociales ? Hervé Le Bras propose une lecture pertinente et dénuée de partisanerie des sondages et autres études, et compare les résultats obtenus en cette période électorale dans différents pays européens.

« Clin d’œil », par Claude Boulanger, le 25 mai à 17 h : une émission aussi passionnante que nécessaire.