La préhistoire des mythes

Date de publication : 03/04/2021

Emmanuel Taïeb reçoit l’anthropologue Julien d’Huy, pour un échange autour de son livre Cosmogonies. La préhistoire des mythes (La Découverte).

On les a dits « fondateurs » ou « nationaux », mais les mythes ne se laissent pas enfermer dans des frontières. Ils ne servent pas qu’à légitimer des entreprises politiques. Car comment expliquer sinon que du fin fond de la Sibérie à la pointe de l’Europe, en passant par les Amériques, plusieurs grands mythes humains ont comme un « air de famille » ? Pour le comprendre, il faut rompre avec l’idée que les mythes ne seraient que des récits légendaires qu’il faudrait à tout prix déconstruire. Au contraire, les prendre au sérieux reste la meilleure manière de les saisir comme phénomènes sociaux.

De Claude Lévi-Strauss à Youri Berezkin, l’anthropologie est là pour rappeler que l’étude des mythes doit dépasser le nationalisme méthodologique. Car c’est bien le monde qui est leur échelle véritable ; si l’on comprend les mythes comme des manières de lui donner sens. Ils sont tout à la fois des narrations, des explications, des théories, des croyances, mais aussi des bornes historiques et pré-historiques. Suivre les évolutions de certains mythes, c’est suivre en fait des déplacements de population très anciens à la surface du globe. Chaque fois que les récits épiques se recomposent, s’épuisent ou renaissent, ils délivrent les traces de l’histoire du peuplement.

A partir de la convergence de grandes thématiques, il devient ainsi possible de dessiner une arborescence des mythes, qui dit quelque chose de leur parcours, des peuples qui les ont transportés avec eux, et du sens qu’ils charrient. On peut donc relire les mythes à l’aune de la statistique, plus que de la sémiologie, ou à l’aune de l’évolution comme le font les biologistes, pour en retrouver les branches les plus cachées. Analyser le grand arbre des mythes c’est remonter à ses racines profondes qui sont celles de l’humanité.

La préhistoire des mythes, par Julien d’Huy, c’est dans La valeur de l’Homme, une émission proposée par Emmanuel Taïeb, samedi 3 mars à 13h15 sur notre antenne (100.7 FM / Web / DAB+), et par la suite disponible en podcast.