Entretien avec Jean-Baptiste Frossard, inspecteur des affaires sociales à l'IGAS

09oct18h0019h00Entretien avec Jean-Baptiste Frossard, inspecteur des affaires sociales à l'IGAS18h00 - 19h00 AnimateurLemaire MyriamÉmissionDialogue

Résumé de l'émission

Entretien avec Jean-Baptiste Frossard, inspecteur des affaires sociales à l’IGAS.

2022-062r_tome_1

 

Dans Dialogue,Myriam Lemaire reçoit Jean-Baptiste Frossard,inspecteur de l’ IGAS ,co- auteur du rapport”Qualité de l’accueil et prévention de la maltraitance dans les crèches” .

Suite au décès d’un bébé dans une crèche à Lyon, le 22 juin 2022,Jean-Christophe Combe,alors Ministre des solidarités, a confié à l’ IGAS une mission d’évaluation de la qualité de l’accueil   et des risques de maltraitance  dans les crèches.Publié en avril  2023 ,le rapport de l’ IGAS, courageux et percutant,dresse un constat sévère et préconise de profondes réformes.

Dans cette émission, Jean-Baptiste Frossard  rappelle les missions  de  l’IGAS  dans le domaine social.

Il explique la méthode    adoptée par les inspecteurs pour conduire cette  mission sur les crèches : auditions des acteurs nationaux,visites de 36 crèches de toutes catégories (publiques,privées, associatives) dans 8 départements et diffusion au plan national de  trois  questionnaires adressés aux directeurs  des crèches,aux  professionnels et aux parents.

Le nombre de réponses  reçues est révélatrice de la mobilisation de ce  secteur,souligne le rapporteur. Plus de 2000 témoignages de situations de maltraitance ont été recueillis . Des verbatims, très édifiants ,publiés dans le rapport constituent des exemples des différentes formes de maltraitance dans ces établissements.Cette maltraitance institutionnelle est

similaire à celle existant dans d’autres lieux d’accueil de personnes vulnérables et dépendantes.Parmi les facteurs de risques de maltraitance,

la dégradation des conditions de travail et du niveau de  qualification,l’insuffisance de formation, le défaut de signalement  des faits de maltraitance .La pénurie  actuelle de professionnels étant un facteur aggravant autant qu’un symptome.

Un changement de regard  sociétal sur ce secteur est nécessaire

afin que la politique d’accueil du jeune enfant réponde en priorité aux besoins de développement et de sécurité affective des enfants, souligne Jean-Baptiste Frossard..Il fait le point sur les recommandations(39)proposées  par la mission, soulignant notamment

,-la nécessité de renforcer les liens entre les formations  et la recherche  et celle  de produire un effort massif pour assurer la formation  des professionnels  , .afin de pallier la pénurie de personnels.

La question de la petite enfance.longtemps négligée ,est devenue un sujet politique de premier plan ,  observe-t-il ,  rappelant les avancées  et chantiers en  cours  pour mettre en place  le “service public de la petite enfance”  annoncé par  le gouvernement..Dans ce cadre,il  a été chargé par la ministre des solidarités et des familles,Aurore Bergé, d’élaborer  un référentiel de

bonnes pratiques et de définir de  nouvelles modalités  d’évaluation et de controle des établissements.

 

Le rapport de l’ IGAS est publié sur le site www.igas.com.

Réécouter l'émission