janvier, 2023

28jan14h0014h45Deux femmes, deux destins sont à l’honneur14h00 - 14h45 Animateur: Garnier Nathalie Émission:Le pont des arts

Résumé de l'émission

Deux femmes, deux destins sont à l’honneur dans le Pont des Arts de janvier : Helena Maria Vieira da Silva, peintre portugaise, célèbre figure de la Nouvelle Ecole de Paris d’après-guerre, soutenue par le couple de collectionneurs amis Kathleen et Pierre Granville, et Fernande Olivier, premier amour et muse de Pablo Picasso avec qui elle vécut au Bateau-Lavoir sur la butte Montmartre. 
Helena Maria Vieira da Silva (1908-1992) décide en 1929 de se consacrer à la peinture après un enseignement chez Matisse et Roger Bissière. Elle se lie d’amitié avec le couple Granville qui donne plus tard une partie de sa collection au musée des Beaux-arts de Dijon, dont l’imposante toile « Urbi et orbi » de 1972 (3m x 4m). Son vocabulaire pictural est construit sur la grille, le damier, la spirale et elle crée des espaces ondulants et mouvants dans des tons qui s’éclaircissent de plus en plus avec le temps.
Fernande Olivier et Pablo Picasso, nés la même année (1881), ont 23 ans quand ils se rencontrent et tombent amoureux. La « belle Fernande », modèle professionnelle en vogue, devient sa muse de 1904 à 1912, et ils vivent ensemble au Bateau-Lavoir jusqu’en 1909. Période bleue, rose, début du cubisme, Fernande assiste à la naissance de cette avant-garde artistique, tient son journal et publie en 1933 « Picasso et ses amis ». L’exposition est aussi une chronique vivante de la vie de bohème à Montmartre.
Fernande Olivier par elle-meme, reproduit dans Picasso et ses amis Editions Stock 1933
Maria-Helena-Vieira-da-Silva_Composition-anneau-brise-1935-Musee-des-Bx-Arts-Dijon

Réécouter l'émission