novembre, 2021

This is a repeating event

20nov12h5513h00Le lien de la TransmissionLe métier de passeur est celui de la transmission12h55 - 13h00 Animateur: Jean-Pierre Gueno Émission:Instants d’Histoire

Résumé de l'émission

Le lien de la Transmission Le métier de passeur est celui de la transmission.
Sans doute le plus beau métier du monde. Toute transmission est le fruit d’une fusion, d’une communion, d’une sorte d’étreinte avec la vie, avec l’art, avec la connaissance, avec la science, avec la poésie, avec l’histoire. Parents, professeurs, peintres, sculpteurs, compositeurs, poètes, interprètes, comédiens, chanteurs, cuisiniers, artisans, compagnons, ils forment la grande confrérie des passeurs, de ceux qui transmettent, qui créent et qui enfantent. On peut transmettre avec ses gènes la couleur d’un regard, la forme d‘un nez, d’une bouche ou d’un visage, la couleur de la chevelure ou celle de la peau. On peut transmettre la vie, l’amour, la grâce, les traditions, le savoir, le savoir-faire, le geste manuel, la mémoire, l’émotion, la parole, le rire, la peur ou le chagrin. On peut transmettre des valeurs. On peut transmettre la paix, on peut transmettre la beauté. Les passeurs, les porteurs de mémoire et d’histoire sont les vigies du présent, les éclaireurs de l’avenir. Les professeurs sont des passeurs, des éveilleurs d’envies, de surprises et d’émerveillements, de rêves et de curiosité. Toute transmission relève de l’éveil. Elle nous arrache au grand sommeil de l’oubli. Elle nous rattache au devenir de l’humanité. Mais la transmission peut aussi être ambivalente : elle implique une responsabilité. On peut transmettre la haine, la mort, l’esprit de guerre et de vengeance. On peut transmettre la maladie. On peut transmettre la bêtise et l’ignorance. On peut transmettre le mensonge pour duper, pour berner, pour fanatiser, pour endoctriner, pour anesthésier. Les religions humaines ont à cet égard toujours été porteuses d’ambiguïté, de lumières et de ténèbres. Il existe un antidote pour que la transmission reste positive : celui de l’esprit critique. Il est le fruit de la connaissance, de la prise en compte du côté pile et du côté face, de l’esprit de nuance. Mais comme il peut lui aussi devenir systématiquement destructeur et corrosif, il est indispensable de le transmettre comme une force de bienveillance et de construction.

Réécouter l'émission