septembre, 2022

17sep16h1517h00Nicolas Vial16h15 - 17h00 Animateur: Jean-Pierre Gueno Émission:Parcours sentimental

Résumé de l'émission

Nicolas Vial,vous avez 67 ans. Vous avez la physique d’un petit prince dont seul le visage aurait vieilli. Vous avez vécu votre enfance à Dourdan, en région parisienne. Vous y avez été très tôt victime de la bêtise humaine, puisque vos carricatures croquées en classe vous ont fait renvoyer du Lycée Francisque Sarcey font le nom était pourtant celui d’un critique célèbre pour ses carricatures ! Fils d’un éditeur et d’une graphiste, elle-même fille d’architectes, petit-fils d’éditeur, père d’enfants artistes, vous semblez nous inciter à penser que les chiens ne font pas des chats et votre faux air de Maréchal d’Empire lié à vos ancêtres généraux dont Antoine Drouot paraît flagrant lorsque vous revêtez votre uniforme de peintre de la Marine. Vous êtes également doublement descendant de Charles Lebrun, premier peintre de Louis XIV.

Vous êtes diplômé de « l’école Olivier-de-Serres » qui est l’École nationale supérieure des Arts appliqués et des métiers d’Art, vous êtes ancien élève de l’Ecole Nationale supérieure des beaux-arts, et moins d’un an après la fin de vos études vous êtes devenu très jeune l’un des illustrateurs du Journal le Monde pendant 32 ans. Etonnante longévité interrompue sournoisement par des ingrats qui ont trouvé un faux prétexte dans un dessin jugé défavorable à François Hollande et qui pourtant débordait de tendresse. Votre style très particulier qui pourrait vous dispenser de signer votre nom tant il vous est propre, vous a ouvert les pages de bien des journaux, de bien des magazines aussi bien dans la grand presse que dans la presse des entreprises. Vous avez illustré une page hebdomadaire intitulée signé Vial dans le figaro magazine pendant un an et demi. Au moment de l’affaire de Charlie Hebdo en 2015, le Figaro a refusé de publier l’un des plus émouvants de vos dessins. Il représentait 5 encriers sur pattes, remplis d’encre rouge et dont l’encre jaillissait sur la une d’un journal Cabu, sur celle d’un journal Wolinski, sur celle d’un journal Charb, sur celle d’un journal Tignous et sur celle d’un journal Honoré.

Vous avez des thèmes de prédilection : la marine, les chats, l’écriture, les attributs, les supports et les outils d’écriture. Vous avez créé des albums pour enfants et des affiches pour le cinéma, l’édition et la publicité. Vous avez créé de nombreux timbres pour la Poste dont celui de la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne , celui du centenaire de la séparation des Eglises et de l’Etat, celui sur les mémoires de l’esclavage et de son abolition, celui du centenaire de la Fédération internationale de voile, celui des jeux olympiques de Vancouver, celui des 150 ans de la fondation de Deauville, celui sur les Premières Rencontres internationales sur la Mémoire partagée et celui du centenaire de l’ Office national des anciens combattants et victimes de guerre et celui de la commémoration du 70ème anniversaire du débarquement de Normandie. Vous êtes peintre officiel de la Marine depuis 2008. Vous vous recentrez aujourd’hui sur votre carrière de peintre. Vous avez réalisé à Paris des expositions éphémères tant au couvent des Sœurs aveugles de Saint-Paul qu’au musée de la Marine. Du 25 avril au 21 mai dernier, vous avez accompagné , L’Astrolabe, brise-glace appartenant aux Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), à l’Institut polaire français Paul-Émile Victor (IPEV) et au ministère des Armées (Marine nationale), dans une mission vers les îles Eparses nichées dans l’ouest de l’océan Indien, autour de Madagascar.

Pendant un mois, vous avez photographié et dessiné l’équipage du navire, la mer, les îles, la traversée… Vous publierez bientôt vos carnets de voyage dans un livre à paraitre aux éditions du Chêne, et vous avez raconté votre voyage dans un reportage pour le magazine Le chasse-Marée. Entre le 9 et le 11 septembre, il y a une semaine, c’était le salon du livre de Nancy, le Livre sur la place. Vous en avez réalisé l’affiche. Le Salon vous a dédié en retour son exposition, affichée au Palais du Gouvernement ” et qui présente votre « bestiaire abécédaire” crée à partir de planches lithographiques éditées par votre grand-père, Henri Vial. Vous avez publié une foule de livres, de livres illustrés et d’albums parmi lesquels l’incontournable Matou miteux aux éditions du seuil et la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen illustrée, chez Plon et plus récemment Le Temps Suspendu avec Eric Fottorino, aux éditions Gallimard. Vous exposez partout en France comme à l’étranger à Paris à la CDC, à l’Assemblée Nationale, au Musée de la Marine, à l’école Estienne, dans le métro, dans diverses galeries prestigieuses, à Brest, au Creusot, à Carantec, à Guéthary, et par ailleurs à New-York, Los Angeles, Venise, Trieste, Lausanne, Berlin, Hong Kong… Nombre de vos œuvres ont pris depuis longtemps la défense de la planète et prônent par ailleurs la différence et la diversité.

Réécouter l'émission